les Lions devront afficher clairement leur statut devant une surprenante formation Equato-guinéenne

Views: 104
Votre PUB ici

L’équipe du Sénégal affrontera demain dimanche 30 janvier au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, celle de Guinée Equatoriale 1/4 de finale de la CAN 2021 à 19h

Le Sénégal aborde demain dimanche 30 janvier, un virage important dans la CAN 2021. Les Lions affronteront en quart de finale, le Nzalang Nacional de la Guinée équatoriale au stade Amadou Ahidjo de Yaoundé En tant que grand favori à la victoire finale parmi les équipes encore en course, les Lions devront afficher clairement leur statut devant une surprenante formation Equato-guinéenne. Mais aussi de prendre une revanche sur cet adversaire qui les avait éliminé en phase de poules de la CAN 2012 d’une triste mémoire à Bata.

L’équipe du Sénégal affrontera demain dimanche 30 janvier au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, celle de Guinee Equatoriale en quart de finale de la CAN-2021 au Cameroun. Les Lions partiront encore en favorid de cette rencontre face au Nzalang Nacional. Un statut à confirmer devant une formation Equatoguinéennent réputée très joueuse et qui allie à son jeu beaucoup d’intensités physiques.

Si la sélection sénégalaise a jusqu’ici réussi l’essentiel en sortant premier de son groupe, sans encaisser le moindre but et en rendant une meilleure copie en huitièmes de finale devant le Cap Vert, elle doit poursuivre sa montée en puissance. Et elle commence dans le jeu avec une meilleure animation. «Dans le jeu, nous savons que nous devons nous améliorer. Nous allons progresser pour avoir de meilleures animations. Nous l’avons déjà fait, pourquoi ne pouvons-nous pas le faire ? Nous avons les connaissances, nous avons les joueurs, maintenant la confiance doit revenir au niveau offensif», avait promis Aliou Cissé qui disait être le « «premier à ne pas être satisfait» du jeu de son équipe, malgré la première place à la fin de la phase de poules. Avec le retour d’Ismaila Sarr dans le groupe après une longue période de convalescence, le sélectionneur des Lions a tous les atouts pour passer le cap Equato-guinéen.

Considérée comme un outsider, le Nzalang nacional a suffsamment démontré qu’il ne s’est pas invité dans le top 8 par hasard. Elle a surpris plus d’un lors de la phase de groupes. Après avoir reussi à se placer à la deuxième place derrière la Côte d’Ivoire, et en battant même l’Algérie, championne en titre, les hommes de Juan Micha avaient fini d’afficher leur solidité lors des huitièmes de finale où ils se sont montrés très costauds mentalement. Ce qui leur a permis de décrocher la victoire et la qualification en écartant le Mali au bout du suspense, après la séance de tirs au but. Ce sera leur troisième quarts de finale que le Nzalang nacional va disputer après ceux des éditions de 2012 et 2015 jouées toutes à domicile. Iban Salvador Edu, décisif lors des deux succès mais seul joueur à être élu deux fois meilleur joueur du match , Pablo Ganet et leurs coéquipiers tenteront d’atteindre une place en demi-finale et qui sera la deuxième de leur histoire après 2015. Ce face à face avec la Guinée équatoriale ne rappelera sans doute pas de bons souvenirs aux Lions.

Lors de l’édition 2012, le Sénégal avait en effet réalisé l’une de ses pires campagnes en Coupe d’Afrique avec une élimination précoce dès la phase de groupe à Bata avec à la clé une cinglante défaite contre les équato-guinéens (2-1), le même score face à la Zambie future vainqueur du tournoi devant la Côte d’Ivoire et de la Lybie. Le Sénégal qui avait réussi à prendre une revanche sur le chemin de la CAN 2019 en dominant (3-0) la Guinée Equatoriale avait sans doute pris la bonne mesure de cet adversaire.

Pour ce duel, il s’agit pour Aliou Cissé de bien amorcer ce virage et d’atteindre le carré d’as de la compétition. Mais surtout renforcer l’espoir d’un premier sacre continental au soir du 6 février prochain.

Le Quotidien

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *