Farba Ngom après la perte du pouvoir : «personnellement, je n’ai aucun soucis à me faire ; je vais bien dormir à partir d’aujourd’hui»

Views: 50
Votre PUB ici

Après 12 ans au pouvoir, l’Alliance pour la République perd le pouvoir. Si certains responsables du régime sortant sont désormais conjugués au passé, ce n’est pas le cas pour l’honorable député Farba Ngom. Le très influent griot du Président Sall a reçu avant-hier chez lui ses militants venus le réconforter après la défaite d’Amadou Ba, devant l’opposant Bassirou Diomaye Faye. «Si vous êtes venus me voir, c’est sûrement parce que vous vous souciez de moi. Soyez-en remerciés. Pour ma part, je tiens à vous rassurer et vous dire que je suis serein. Je n’ai ni chaud, ni froid. Je vous jure ! Mieux, je n’ai jamais assez dormi jusqu’à hier. A partir de 5 heures du matin, dans la nuit de dimanche à lundi, quand j’ai fini de faire le calcul de tous les procès-verbaux qui nous parviennent des Agnam, Oréfondé, Dabia, Thilogne, etc. je suis monté dans ma chambre ; j’ai prié, avant de me coucher. J’ai rendu grâce à Dieu ; car pendant longtemps nous avons connu, nous aussi, ce que c’est que gagner une élection, fut-elle présidentielle», leur dira-t-il d’emblée.

Ça se passe dans un salon huppé. Alors que ses visiteurs sont assis à même le tapis, Farba, lui, est dans son fauteuil. Il poursuit : «Nous avons traversé la séance électorale sans mort d’homme, sans aucun incident majeur. Le lundi, les Sénégalais sont allés au travail. Nous rendons encore une fois grâce à Dieu. Finalement, nous n’avions aucune raison de craindre le pire. Nous avons assisté à une bonne organisation de l’élection. Notre candidat Amadou Ba a félicité le nouveau Président. Le Président sortant, Macky Sall, l’a fait aussi  après lui. Il nous revient, à nous aussi, de le féliciter. Nous le félicitons. Je trouve que c’est ingrat que de ne pas féliciter le vainqueur d’une élection. Nous sommes ingrats si nous ignorons cette victoire de notre principal adversaire d’autant plus que nous avons conservé pendant 12 ans. Il faut avoir la grandeur de féliciter notre adversaire. Donc nous les félicitons. Et prions plein succès dans leurs nouvelles fonctions.»

Tenant davantage à rassurer ses visiteurs, Farba Ngom ne s’arrêtera pas en si bon chemin : «Personnellement, je n’ai aucun souci. Je vais bien dormir à partir d’aujourd’hui. Car, je n’ai plus aucun souci, ni aucune crainte.» Ainsi, il a rappelé que quand il est venu sur la scène politique, il a décidé d’accompagner Macky Sall, alors que, considère-t-il, qu’à l’époque, il était beaucoup plus difficile de s’opposer contre Abdoulaye Wade. «On avait toutes les raisons d’avoir peur à cette époque. Mais, j’ai choisi comme leader le Président Macky Sall », dira-t-il. Avant d’ajouter : «Je dis à tout le monde de ne pas paniquer. Le Sénégal reste un et indivisible. Ceux qui habitent Benn Barack, ou Koumpentoum, jusqu’à Ziguinchor, je tiens à dire que nous sommes tous des Sénégalais. Rassurez-vous ! Senghor a été le premier Président du Sénégal, suivi d’Abdou Diouf, puis Abdoulaye Wade, et Macky Sall vient après lui. Cette fois, c’est un certain Bassirou Diomaye Faye qui prend le pouvoir. Mais le Sénégal reste uni. C’est la justice divine. Acceptons-le comme tel. C’est tout ce que j’ai à vous dire.»

Amadou DIA

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *