Breaking news

Retrouvailles socialistes, victoire de Yewwi à Dakar : L’allégeance de Cheikh Khalifa

Views: 234
Votre PUB ici

Dans le cadre du magal de Kazu rajab, le Parti socialiste a envoyé hier une délégation à Touba. Cheikh Seck, Abdoulaye Wilane et consorts ont rendu visite aux différentes personnalités religieuses de la ville sainte. Chef de la délégation, Cheikh Seck, maire de Ndindy, a analysé la situation politique du pays. Dans cet entretien, le député, joint par téléphone dans la soirée, parle de possibles retrouvailles de la famille socialiste. A l’heure où les Libéraux semblent se rapprocher.

Quelle est la situation du Parti socialiste au sortir des élections locales du 23 janvier ?
D’abord, le magal du Kaju rajab a été toujours un évènement important pour le Parti socialiste. Serigne Fallou était un grand ami du Ps depuis le Président Léopold Sédar Sen­ghor. Nous avons été reçus par Serigne Mourtalla. Nous som­mes ensuite allés voir Serigne Abdou Fattah, le porte-parole de la famille, qui a beaucoup soutenu par le passé le Ps. Bref, nous avons échangé de bonnes paroles et prié pour le Sénégal, pour notre Secrétaire générale et pour nous-mêmes. Nous avons rencontré Serigne Abo qui a discuté au téléphone avec notre Secrétaire générale Ami­nata Mbengue Ndiaye. La journée a été très belle. Nous sommes partis à Ndindy pour voir Serigne Abdou Karim Mbacké. Pour votre question, le Parti socialiste se porte bien. Nos instances se réunissent. Lors des dernières élections locales, nous avons gagné beaucoup de communes. Au­jourd’­hui, nous avons 3 départements, une cinquantaine de communes. Je pense que c’est assez représentatif. Partout où nous n’avons pas mis des listes, nous sommes allés avec la coalition qui a gagné. Par exemple à Tocky Gare, nous sommes deuxième adjoint au maire. Je peux vous citer beaucoup de cas similaires.

Que répondez-vous à ceux qui affirment que le Ps est sorti très affaibli des élections locales ?
Je suis désolé. Le Ps a gagné beaucoup de communes, de départements. Le parti est membre de beaucoup de con­seils municipaux dans le cadre d’une coalition, soit avec la Société civile, soit avec d’autres partis de la mouvance présidentielle. Parallèlement, nos cousins qui se réclament de l’autre Parti socialiste ont beaucoup gagné.

Qui est l’autre Ps ?
Ce sont ceux qui se réclament du président Khalifa Sall en l’occurence Barthélemy Dias et consorts. Aujourd’hui si vous prenez Dakar, ce n’est pas Sonko qui a gagné. C’est Kha­lifa Sall qui a gagné, pas Sonko. Sans Sonko, Khalifa Sall avait gagné Dakar. Avec Sonko, Kha­lifa a encore gagné à Dakar. Il ne faudrait pas que Sonko comp­tabilise à son profit la victoire de Dakar. Tout compte fait, nous sommes tous des So­cialistes.

Justement, on parle des retrouvailles de la famille libérale. Et les Socialistes dans tout ça ?
Nous suivons ce débat des retrouvailles de la famille libérale. Nous en prenons acte. De toute façon, nous réitérons notre ancrage dans Benno bokk yaakaar. Macky Sall a respecté les termes de référence de notre partenariat et nous aussi, les avons toujours respectés. Le Ps ne prend pas des décisions d’un coup de tête. Le parti va se réunir, consultera la base et adoptera la position qui sera celle de la majorité.

Quid des retrouvailles de la famille socialiste ?
Nous y réfléchissons. Il est prématuré d’en parler mais tout compte fait, en politique, on ne dit jamais fontaine, je ne boirai jamais ton eau.

Donc des retrouvailles avec Khalifa Sall et Cie ne sont pas exclues ?
Je dis qu’en politique, on ne dit jamais fontaine, je ne boirai jamais ton eau.
Après sa visite à Touba dimanche, Ousmane Sonko a dit que le département de Mbacké est désormais sous le contrôle de Yewwi askan wi. Partagez-vous cet avis au vu des résultats des élections locales dans le département ?
Je suis désolé parce que Serigne Fallou Mbacké est du Pds mais n’a pas été investi par ce parti. Donc, il est parti avec Yewwi askan wi. Il a dressé une liste sur laquelle il y a d’autres partis y compris le Pds. Il y a dans sa liste des Libéraux, des Socialistes, des Progressistes et beaucoup d’autres partis. Yewwi askan wi était simplement un label. Au contraire, c’est Sonko qui sort affaibli des Locales. Quand on analyse les résultats des élections passées, il a perdu du terrain.

Il a gagné la mairie de Ziguinchor…
Ziguinchor est grand par le nom mais c’est une petite commune de par la taille de sa population. Bignona est trois fois plus grand que Ziguinchor. Ousmane Sonko a un discours séparatiste et «ethniciste» si je peux dire. Partout où il a gagné, ce sont ses parents. Il tient un mauvais discours.
Propos recueillis par Babacar Guèye DIOP

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *