Breaking news

Les Lions de la Téranga enfin dans la cour des grands

Views: 150
Votre PUB ici
Considéré à juste titre comme une grande nation du football africain, le Sénégal a enfin tenu son rang et remporté la première Coupe d’Afrique des Nations de son histoire. Le palmarès des Lions de la Téranga se remplit enfin après une longue période de disette.
«Souvent bien placé, mais jamais vainqueur…» Jusque-là, un tel adage correspondait parfaitement au Sénégal. Cette séléction réputée et considérée parmi les plus importantes du football africain, avec de grands joueurs mais toutefois un palmarès vierge.
Ce n’est désormais plus le cas. Puisque la bande à Aliou Cissé a réparé cette anomalie dimanche contre l’Égypte (0-0, 4-2 t.a.b.) en finale de la Coupe d’Afrique des Nations.
Un succès historique…
Au bout du suspense, avec un scénario contraire marqué par un penalty manqué par la star Sadio Mané dès l’entame du match, mais aussi la tenue d’une prolongation puis des tirs au but – un exercice dans lequel les Égyptiens ont excellé tout au long de la compétition – les Lions de la Téranga semblaient mal embarqués. Mais ils ont trouvé les ressources mentales pour gagner et laver l’affront des finales perdues en 2002 contre le Cameroun (0-0, 2-3 t.a.b.) et en 2019 face à l’Algérie (0-1).
«Champions d’Afrique ! Ce fut long, ce fut difficile, mais on n’a jamais abandonné. (…) Nous dédions cette victoire au peuple sénégalais. Maintenant sur notre maillot, on a une étoile nous aussi. Le Cameroun est une terre de foot, gagner ici est un symbole, et gagner face à l’Égypte, qui a remporté sept CAN, c’est un autre symbole. C’est ce que je disais à mes joueurs, ils ont écrit l’histoire», a célébré le sélectionneur national, très ému, devant les journalistes. «On l’attendait depuis des années et cette fois c’était la bonne», a savouré de son côté le milieu Cheikhou Kouyaté. Pendant ce temps-là, Idrissa Gueye a parlé lui d’une belle revanche. «On avait envie d’offrir ça à notre peuple. Je me souviens qu’on se moquait de nous. Tout le monde disait qu’on avait toujours une bonne équipe et qu’on ne gagnait jamais», a souligné le joueur du Paris Saint-Germain.
… pour une génération dorée
Une superbe performance et le Sénégal, porté par une génération dorée avec des joueurs évoluant dans de grosses équipes comme Edouard Mendy (Chelsea), Bouna Sarr (Bayern Munich), Kalidou Koulibaly (Naples), Gueye et Abdou Diallo (Paris Saint-Germain), ou encore Mané (Liverpool), pour ne citer qu’eux, a parfaitement tenu son rang de «favori». Un statut qui avait d’ailleurs été renforcé suite à l’élimination de l’Algérie dès la phase de poule, et a relativement peu pesé sur les épaules de l’actuel 20e au classement FIFA.
Alors forcément, le fait de voir les coéquipiers de Bamba Dieng soulever un premier trophée représente, sur le papier, presque une normalité. Mais cela symbolise surtout la fin d’une disette anormale. Et la joie n’en devient que plus grande. A tel point que le président sénégalais, Macky Sall, a annulé un déplacement diplomatique et proclamé ce lundi 7 février «férié, chômé et payé» pour que tout le pays puisse célébrer les héros à Dakar. Le symbole, s’il le fallait, d’une joie collective. Désormais la fête sera belle mais de courte durée, puisque dès leur prochain rendez-vous en mars, les champions d’Afrique devront à nouveau se frotter aux Egyptiens dans le cadre des barrages pour le Mondial 2022 au Qatar.
Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *