La CESL maintient sa grève et demande aux étudiants de rester chez eux…

Views: 200
Votre PUB ici

La Coordination des étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis a déclaré dans la soirée de dimanche maintenir son mot d’ordre de grève tout en demandant à tous les étudiants de rester chez eux jusqu’à nouvel ordre.

La Coordination des étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis a déclaré dans la soirée de dimanche maintenir son mot d’ordre de grève tout en demandant à tous les étudiants de rester chez eux jusqu’à nouvel ordre. En assemblée générale d’urgence, ses membres ont exigé une rencontre avec leur ministre de tutelle dans les meilleurs délais. Ils n’excluent pas également, dans les jours à venir, de demander le départ du Recteur et du Directeur du CROUS si jamais les problèmes persistent.

Dans ce communiqué signé par Ousmane Guèye, Président de Séance de la Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL), les étudiants se veulent d’être clairs et précis sur la question de leur plateforme revendicative qui tarde à être résolue.

Après plusieurs mots d’ordre de grève décrétés dernièrement au sein de cette université de Sanar, les étudiants sont passés à la vitesse supérieure en demandant à tous leurs camarades étudiants qui étaient récemment en vacances des fêtes de Pâques, de rester chez eux jusqu’à nouvel ordre. Cela fait suite à l’ultimatum de 72h qui a été donné aux autorités par rapport à la résolution des problèmes qui gangrènent le campus social. Il s’agit entre autres de la non-effectivité des paiements des bourses; des lenteurs sur les chantiers en cours dans l’université; du non-respect des engagements pris par les autorités sur la question de l’insécurité depuis Mars 2021; du mutisme des autorités internes sur l’insécurité au sein du campus; du manque d’infrastructures et d’équipements (campus social et pédagogique) et du manque criard d’eau dans le campus universitaire.

Selon toujours les responsables de la Coordination des étudiants de Saint-Louis, les autorités universitaires ont failli à leurs missions au sein de cette université et ils n’excluent pas, dans les jours à venir, de demander le départ du Recteur de l’UGB et du Directeur du Centre des œuvres universitaires de Saint-Louis (CROUS). Ils ont ainsi posé comme condition, une rencontre avec le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dans les meilleurs délais.

Yves TENDENG

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *