Présentation de Ahmed Aidara : Le tombeur d’Aliou Sall frère de Macky Sall

Views: 88
Votre PUB ici
Le vent de Yewwi Askan Wi a soufflé dans le pays  pendant les élections locales. A Guédiawaye, le journaliste Ameth Aidara a respiré à pleins poumons. Il est désormais maire de la ville. Pour des révueurs de presse, le pays a connu les succès  de  Martin Faye de la Rts, Mame Less Camara, Baba Diop, etc. De l’eau a coulé sous les ponts. Aujourd’hui, c’est entre autres, le tout nouveau maire de la ville de Guediawaye.
 
Du fait divers au fait politique
 
La revue de presse a ‘’vendu’’ Ameth Aidara à la population. Le bonhomme qui prend évidemment son boulot très au sérieux, a ce sacré don de faire entendre sa voix. Le tout est bien-sûr agrémenté de petites phrases ou onomatopées bien ajustées à la sauce du langage ambiant pour reprendre un profil qui lui était dressé à ses débuts. Il sera aussi connu via l’émission de faire divers ’’ Xalass’’ à la Rfm puis, ‘’Teuss’’ à Zik Fm. Mais la légitimé pose la question à savoir : «  D’où sort le tout nouveau maire de la ville de Guédiawaye ? »
 
D’abord Il été à Disso Fm à Touba, puis à Oxyjeune de Pikine au complexe Léopold Sédar Senghor, avant d’atterrir à la Radio Futurs Médias et de devenir commentateur es-revue de presse. A ses débuts chez le roi du Mballax, la voix du nouveau maire s’imposait encore et encore même si, son professionnalisme était contesté par certains. La tête haute, Ameth Aidara s’est frayé un passage et fait aujourd’hui partie de ces hommes de média ‘’revueurs’’ de presse les plus suivis. D’abord à Seneweb où les internautes découvrent les talents de revueur de presse de Ameth Aidara. Ses vidéos sont très suivies par les Sénégalais de la diaspora, dans les années Wade.
L’avènement de Dmedia lui a ensuite permis de montrer de nouvelles facettes. Ameth passe pour un chroniqueur et un présentateur d’émissions politiques avec une fréquence notoire d’hommes et de femmes politiques. Il est aussi celui qui a voyagé avec Wade pendant son premier retour au pays en tant qu’ancien Président alors que son fils Karim Wade était retenu en prison. Il adore d’ailleurs raconter cet épisode de sa vie et surtout sa proximité avec le Pape du Sopi qui lui avait par ailleurs souhaité d’être maire de la ville de Guédiawaye.
 
Tombeur d’Aliou Sall frère de Macky Sall

L’homme parfois ne fait pas fi aux règles. Il parle de politique de deux poids deux mesures adoptée par exemple par le conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) qui ne rate pas l’occasion de ‘’l’épingler’’. Une situation qui donne beaucoup de grain à moudre à l’Agence de régulation des Télécommunications et Postes (Artp), à la Commission nationale de Régulation de l’Audiovisuel (Cnra). « Ahmeth fait les choses comme il les sent parfois en toute ‘’complicité’’ avec son patron Bougane qui lui donne carte blanche » a par ailleurs confié un proche. Ce qu’il fait n’est pas parfois approuvé par les collègues mais Ameth reste unique, c’est un ‘’homme de média à part’’ et à part entière du groupe Dmedia, il fait partie des pièces qui constituent l’échine dorsale du groupe, renseigne un confrère. L’homme est peint comme étant un belliqueux. A la radio ou sur les plateaux de télé, il attaque sans gants ceux-là qui osent mettre du sable dans son couscous. Fussent-ils confrères où politiciens…

Ahmed Aidara a lancé son mouvement. Il ne fait pas partie de ces gens qui se demandent que faire de leur popularité. La radio puis la télé lui ont donné un nom. Il en a profité pour s’imposer au niveau de sa localité. Et, a créé son mouvement, « Guédiawaye La Bokk ».  Les mots du Président Wade lui ont-ils donné des envies politiques? En tout cas ledit mouvement se voulait d’abord citoyen.  Des actes à saluer sont posés dans la ville et le mouvement a gagné en adhésion. L’actuel maire se proclamait déjà maire, cherchant les moindres occasions pour fruster le jeune frère du Président dont il est l’actuel tombeur. « On pensait que c’était une initiative citoyenne, mais non, on s’est trompé, tacle un ancien collègue. Il avait déjà ses objectifs. Mais c’est une erreur de penser qu’avoir une forte audience à l’antenne permet une carrière politique fulgurante » _ note-t-on dans les colonnes de Jeune-Afrique.

Il a osé ‘’lâcher’’ Bougane pour Yewwi Askan Wi

Coaché et mis en scelle par l’ancien ministre Malick Gakou, Ameth Aidara est investi candidat de Yewwi Askan Wi (opposition) à la mairie de Guédiawaye. Il est resté à Sen TV et  Zik FM, deux médias appartenant au groupe de presse D-Média de Bougane Gueye Dany, lui-même président de la coalition Gueum Sa Bopp. Il faut noter que ce dernier a boudé la coalition de Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Barthélémy Dias et Cie parce que mis  à l’en croire, devant le fait accompli. Bougane a, par la suite lancé la grande coalition Geum Sa bop, a déposé sa caution et est allé aux élections de son côté. Mais ce sera sans compter sur son employé Ameth Aïdara qui a voulu maintenir son rang dans cette coalition qui l’a investi au niveau de la ville de Guédiawaye. Le journaliste disait estimer que c’est le meilleur choix pour ravir la mairie de Guédiawaye à Aliou Sall, le propre frère du président Macky Sall. Un travail qu’il avait commencé en amont à travers ses revues de presse qu’il terminait toujours avec ses railleries «  soul Gaz douko téré xégne » en référence au dossier Pétrotim.

« Compétences douteuses »

La nouvelle de l’élection du journaliste de Dmedia était l’une des grandes surprises de ces élections locales. Ameth a été félicité par Aliou Sall qui n’avait d’autre choix parce que la réalité des urnes était là dès 21H le soir du scrutin. Déjà les gens doutaient du profil. Au lendemain du dépouillement des votes des Locales, le maire sortant de Wakhinane Nimzatt, Racine Talla se disait réélu. Une victoire vigoureusement contesté par Ameth Aidara. Le journaliste improvise une caravane pour accuser le directeur de la RTS de vol. Devant la mairie de Wakhinane Nimzatt, Ahmed Aïdara parviendra à dire à Racine Talla  que cette victoire dont il se glorifie ne lui revient pas. “Tu as volé et truqué des résultats que tu as créés. Alors j’interpelle le président de la République et son ministre de l’Intérieur pour qu’ils rendent cette victoire qui ne t’appartient pas. Sinon, tout ce qui arrivera sera de ta responsabilité ». Réponse du Berger à la bergère, Racine lui avait rétorque le lendemain que gérer une mairie n’est pas faire de la revue de presse.  Beaucoup de Sénégalais par ailleurs s’interrogent sur la compétence du maire de Guédiawaye. Seulement les spécialistes sentent une envie de réussir  chez tous ces maires novices dans la gestion des collectivités.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *