Juge Chimère Diouf en colère «Imam Ndao, arrêtez votre théâtre !»

Views: 243
Votre PUB ici

Avant-hier, l’imam Alioune Badara Ndao a comparu devant la chambre criminelle de la Cour d’Appel de Dakar présidée par Ousmane Chimère Diouf par ailleurs Président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums). Une chambre criminelle qui devait statuer sur l’appel interjeté par 09 anciens codétenus de l’imam Alioune Barada Ndao relaxé dans cette affaire. Dans ce genre de procès, tous les détenus relaxés comme condamnés sont convoqués y compris Imam Ndao.

Face au tintamarre orchestré autour de la convocation de l’Imam Ndao, l’intraitable juge Chimère Diouf était dans tous ses états : « Vraiment l’Etat a le dos rond ! Il faut arrêter d’accuser l’exécutif qui a d’autres priorités que de se focaliser sur des affaires que nous jugeons tous les jours. L’Etat n’est pour rien dans cette affaire. Car ce sont des condamnés présents, ici, qui avaient interjeté appel. Arrêtez votre théâtre et vos campagnes d’intoxication. Pourquoi voulez-vous réduire ce dossier à une seule personne nommée Imam Ndao.

C’est qui Imam Ndao ? » s’est emporté le président Chimère Diouf. Avant de recadrer certains activistes du dimanche et autres souteneurs qui s’étaient massivement déplacés au tribunal. « Dans les médias, vous pouvez mentir et désorienter les gens, mais tout cela s’arrête aux portes des Cours et Tribunaux » a encore recadré avec rigueur et fermeté le président Ousmane Chimère Diouf. Inutile de vous dire que, dans la salle, on entendait les mouches voler.

Ouf ! Selon un avocat de la défense contacté par « Le Témoin », le président Chimère Diouf attendait le moindre trouble à l’audience pour arrêter et placer sous mandat de dépôt certains activistes présents dans la salle.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *