Après les fortes pluies à Dakar : Keur Massar patauge encore sous les eaux

Views: 231
Votre PUB ici

C’est un réveil brutal aux Parcelles Assainies de Keur Massar. Il y a moins d’une semaine, les habitants pensaient avoir laissé derrière eux les problèmes d’inondation. En effet, dans le cadre du projet de gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement climatique, (Porgep1), une intervention a été menée dans les localités gravement touchées par les inondations de 2022 notamment la partie résiduelle du bassin versant de Mbeubeuss et le bassin versant du Lac Rose. Il a été envisagé de préparer un financement additionnel pour couvrir ces deux zones, afin de les doter d’ouvrages de drainage des eaux pluviales pour assurer de meilleures conditions de vie aux populations.

Car, la partie extrême Nord de Keur Massar et le bassin versant du lac Rose, dépourvus de réseau de drainage, ont été les épicentres des inondations pendant la saison des pluies de 2022 et deviennent ainsi, les zones prioritaires, identifiées par l’État du Sénégal et qui nécessitent une intervention urgente pour lutter contre ce phénomène. A cet effet, des plans d’action de réinstallation des travaux du bassin versant de Mbeubeuss sur la partie nord de la zone de Keur Massar, ont été élaborés afin de minimiser les impacts et effets négatifs potentiels.

Dans la commune de Keur Massar Sud, les travaux vont bon train et même le bassin Amina, l’espoir de tous les riverains, a été finalisé et bien préparé pour la période hivernale. Hélas, la pluie de ce lundi a éveillé une grande désillusion. Certaines maisons sont déjà envahies par les eaux. En effet, à l’unité 3, force est de noter que le bassin a débordé et plusieurs maisons sont inondées. Une image semblable à celle d’il y a quelques années.

Le problème vient, selon les riverains, de la surcharge du bassin Amina. Il y a quatre tuyaux branchés dans ledit bassin. Un venant de l’unité 27, deux autres qui viennent de Amina et les eaux provenant de Diakhaye qui ruissellent vers les Parcelles Assainies. Avec tous ces branchements, il y a une seule pompe qui sort. Normalement il devait y avoir deux tuyaux sortant qui vont assimiler les eaux à El Hadj Paté qui est à 400 mètres de Amina. En réalité c’est ce qui a été fait l’année passée.

En gros, le flux entrant est supérieur au flux sortant.  Amina est le point le plus bas. C’est un déversoir qui prend toutes les eaux de Keur Massar Sud. Si la pluie continue à s’abattre, on peut s’attendre au pire. Au quartier Madiabelle, les populations sont inquiètes plus d’une trentaine de maisons sont sous les eaux. Les sapeurs-pompiers étaient sur place. A l’unité 6, des délégués et des habitants se sont mobilisés pour installer les familles sinistrées dans les écoles aux environs.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *