Une Justice d’ailleurs qui ne cesse de se ridiculiser par ses absurdes décisions

Views: 26
Votre PUB ici

Ça ne sera pas faire preuve de couardise au cas où l’Opposition déciderait de surseoir à sa manifestation de ce mercredi 29 juin. Manifester ou ne pas manifester, c’est déjà une victoire pour elle. En face, elle a des personnes dépourvues de bon sens et qui veulent leur imposer leur puissance.

Et en cas de contestation violente, la prendre pour responsable de nos malheurs comme les trois morts de la dernière manifestation avortée. Voir aujourd’hui des rassemblements interdits pendant que le pouvoir déploie un important dispositif sécuritaire comme si on était en guerre, nous parait aberrant. Surtout quand le même pouvoir s’ingénie à nous faire croire que ceux qui veulent marcher ont la volonté farouche de brûler le pays. D’ailleurs, c’est devenu leur fonds de commerce politique avec leurs scénarii loufoques de présence de terroristes ou de rebelles lors des manifestations organisées par l’opposition. Une théorie qui s’est vite écroulée comme un château de cartes. Un gros mensonge écrit par de piètres scénaristes et qu’une certaine presse a essayé de nous fourguer durant plus d’une semaine.

En 2022, se retrouver dans ces théories de complots à la noix, montre combien notre démocratie a été balafrée. Des juristes ont montré avec des arguments massues, les errements du pouvoir à travers ses décisions administratives et sa Justice aux ordres. Une Justice d’ailleurs qui ne cesse de se ridiculiser par ses absurdes décisions. Et hier, c’est en chœur que l’administration territoriale, partout dans le pays, a notifié à l’opposition leur fallacieux et récurrent argument.

Ces décisions administratives dénuées de tout bon sens constituent la preuve tangible du pouvoir à vouloir piétiner nos libertés. Et pendant qu’ils interdisent, ils déroulent le tapis rouge aux leaders du camp présidentiel. Vous avez vu leur rassemblement du weekend dans une grande partie du pays ? M’enfin ! Ce sont ces flagrantes et grotesques injustices qui feront exploser ce charmant pays.
KACCOOR BI (LE TEMOIN)

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *