Seydi Gassama : «Il faut certainement que le capitaine Touré vive de mendicité pour que…»

Views: 26
Votre PUB ici

L’ex-capitaine Seydina Oumar Touré de la Section de recherches de la gendarmerie de colobane, n’a pas duré à l’Institut africain de management (IAM). La direction de l’établissement a décidé de rompre le contrat qui leur liait. L’ex-gendarme n’a pas voulu dévoiler les véritables motifs de cette décision. 
Directeur exécutif d’Amnesty International (AI)/Sénégal, Seydi Gassama a réagi face à cette situation. Sur sa page Facebook, ce jeudi 14 avril, il dit : «Il faut certainement que le capitaine Touré vive de mendicité pour que ceux et celles qui lui en veulent soient satisfait(e)s. Si la rupture de son contrat de travail avec l’IAM est le résultat de pressions exercées sur cet institut par les autorités étatiques, comme cela est allégué par le chroniqueur d’un média en ligne, ces pressions doivent être condamnées par tous les citoyens épris de justice et de liberté.»
Seydina Oumar Touré était chargé de l’enquête sur l’affaire de viols et de menaces de mort opposant le député-maire de Ziguinchor, par ailleurs leader du Pastef/Les patriotes, Ousmane Sonko, à la masseuse Adji Sarr. Il a été radié des cadres de la gendarmerie nationale, au mois de juin 2021.
Le 11 avril dernier, il avait dispensé son premier cours en tant qu’enseignant en sciences juridiques à l’IAM.  

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *