Révision de l’article 87 de la Constitution : « le texte pourrait être retiré », révèle Me Youm

Views: 161
Votre PUB ici

Les députés de l’Assemblée nationale sont convoqués ce lundi en séance extraordinaire et en procédure d’urgence. Ils devront examiner les différents textes issus des conclusions du dialogue national mais également se pencher sur le projet de loi portant révision de la Constitution, du code pénal et du code électoral. 

Dans l’exposé des motifs du nouveau projet de loi portant révision de la Constitution, il est demandé aux députés de procéder à la suppression de la période pendant laquelle il ne peut être procédé à la dissolution de l’Assemblée nationale. Ce délai est de deux ans dans la Constitution en vigueur. 

L’article 87 stipule: « Le Président de la République peut, après avoir recueilli l’avis du Premier Ministre et celui du Président de l’Assemblée nationale, prononcer, par décret, la dissolution de l’Assemblée nationale. Toutefois, la dissolution ne peut intervenir durant les deux premières années de législature.»

Des voix se sont levées pour dénoncer cette volonté du chef de l’Etat de réviser ledit texte. Mais si les contestations se poursuivent, le texte pourrait ne pas arriver à l’hémicycle. 

C’est le président du groupe parlementaire qui a fait cette révélation. Selon Me Oumar Youm, puis que c’est de lui qu’il s’agit, a déclaré que : « Nous allons le défendre si le projet est maintenu bien-sûr, parce que le président Macky Sall après avoir échangé avec le ministre de la Justice Ismaëla Madior Fall, il me semble que le projet risque d’être retiré pour continuer à apaiser le climat ».  

Mieux, Me Youm de poursuivre : « On ne veut pas être dans des discussions où tout le monde ne maîtrise pas les éléments. Pour montrer qu’il n’y a aucun calcul derrière, sinon pour améliorer les institutions et leur bon fonctionnement, le projet pourrait être retiré ». 

Répondant à ceux qui disent que le chef de l’Etat veut dissoudre l’Assemblée nationale, le membre de la mouvance présidentielle de préciser dans les colonnes de l’Observateur que :  » le Président Macky Sall ne va pas le faire, mais il peut offrir l’opportunité de le faire à un autre Président » . 

Aminata Diouf

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *