Ps : des cadres sonnent la révolte

Views: 69
Votre PUB ici

Ça bouge au Parti socialiste. Les démons de la division étaient tus, après quelques remous sur la succession de Ousmane Tanor Dieng. Aminata Mbengue Ndiaye, à la tête du secrétariat général du Ps depuis juillet 2019, avait été contestée un temps par des proches de Serigne Mbaye Thiam. Ceux-là mêmes qui avaient dénoncé l’intérim, convoquant les textes du parti. Et finalement, elle a su résister, renforcée par la confiance du Président Macky Sall qui l’a nommée à la présidence du Hcct en remplacement de Tanor.

Et là, C’est un groupe de réflexion dénommé Initiative de réflexion et d’actions socialistes (Iras), composé de membres du bureau politique, comme Boubacar Baldé de Kolda, Niokhobaye Diouf de Fatick qui sonne la révolte. Tous exigent « un congrès extraordinaire dans les plus brefs délais ».

« C’est une initiative qui cherche à déclencher une réaction au sein du parti, dans lequel nous avons constaté une léthargie depuis quelque temps. Une baisse de performances politiques, une baisse de performances électorales. Cette somme de constats au niveau de la direction du parti a poussé un certain nombre de cadres à s’organiser, à réfléchir ensemble pour voir comment créer une dynamique interne pouvant permettre de révolutionner le parti au niveau de sa direction », a dit M. Diouf. C’est donc une crise qui couvait déjà, et qui s’installe petit à petit. Bés bi a appris d’ailleurs que ces cadres « dissidents » ont été reçus mercredi par les sages du parti à la Maison du parti socialiste. Ces derniers ont tenté d’éteindre le feu, mais sans succès.

Vers un Bureau politique houleux, ce samedi
« Nous ne comptons pas sortir du périmètre du parti, nous n’avons pas d’ambitions politiques au-delà de celles du Ps. Il y a une urgence de restructurer ce parti rapidement avant les échéances déterminantes à venir. Il faut qu’on fasse les états généraux de ce parti », a ajouté Niokhobaye Diouf.

Voilà qui présage d’un Bureau politique sous haute tension, qui se tient ce samedi à partir de 10h. « Cette 15ème session, élargie aux secrétaires généraux des coordinations ainsi qu’aux camarades maires nouvellement élus, portera sur la vie du parti et la politique nationale, notamment les enseignements des élections territoriales du 23 janvier dernier et les perspectives politiques et électorales, à court terme », lit-on sur la convocation. Depuis un certain temps, des cadres comme Cheikh Seck militent pour des retrouvailles avec Khalifa Sall. Et même autour de Khalifa Sall.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *