Macky Sall, qui recevait hier les candidats recalés au Palais présidentiel, n’est pas opposé à une liberté provisoire de Bassirou Diomaye Faye

Views: 236
Votre PUB ici

Alors qu’il est en détention préventive, Bassirou Diomaye Diakhar Faye a été déclaré officiellement candidat à l’élection présidentielle par le Conseil constitutionnel.  Incarcéré depuis environ 9 mois, le Secrétaire général de l’ex-parti Pastef fait face à une situation qui amène les gens à se poser  des questions relatives à sa capacité à mener une campagne électorale effective.

Le Quotidien a appris que le cas Diomaye Faye a été évoqué hier lors de l’audience entre Macky Sall et les candidats recalés. Si  cette audience n’est pas souhaitée par les Patriotes, les retombées pourraient leur être bénéfiques, et pour cause. Le Collectif des recalés aurait demandé au président de la République la libération de Bassirou Diomaye Faye.

Réponse de Macky Sall : ‘qu’il (Bassirou Diomaye Faye) demande la liberté provisoire. En effet, selon les personnes présentes à la rencontre, le chef de l’Etat aurait suggéré aux requérant de conseiller à l’intéressé et à ses avocats d’introduire une demande de liberté provisoire. Les mêmes sources ajoutent que Macky Sall serait ouvert à toute solution ».

Rapppelons que les avocats de Bassirou Diomaye Faye, avec à leur tête Me Ciré Clédor Ly, ont déposé une requête pour obtenir sa mise en liberté provisoire.  Cette demande est fondée sur une «rupture d’égalité entre candidats», selon les conseils du candidat choisi par le leader de l’ex-parti Pastef, Ousmane Sonko, qui séjourne aussi en prison et dont la candidature a été invalidée par le Conseil Constitutionnel.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *