Macky, Ministère de l’intérieur et Conseil constitutionnel: l’entente criminelle contre Sonko et la liste nationale de Yewwi Askanwi

Views: 22
Votre PUB ici

Les sénégalais ne sont pas suffisamment informés de ce qui s’est passé avec l’invalidation de la Liste nationale de Yewwi Askanwi.
Macky Sall s’est ligué avec le Conseil constitutionnel pour empêcher la candidature de Sonko et des leaders de Yewwi Askanwi. Ni plus, ni moins.
Voilà comment ils ont procédé.
Je rappelle juste le problème de la Liste nationale de Yewwi Askanwi: une candidate a été inscrite en même temps Titulaire et Suppléante.
Pour sactionner cette double inscription, le ministre de l’intérieur Antoine Diome a décidé ,sans aucune raison valable, de choisir d’invalider la Liste des Titulaires où étaient les Leaders de Yewwi Askanwi dont Sonko et de garder celle des Suppléants.
Donc Yewwi Askanwi se retrouve avec une Liste de 50 Suppléants qui remplacent les Titulaires alors que toutes les autres Listes ont 53 candidats.
Le Conseil constitutionnel a pris le relais en décidant dans le plus grand mensonge juridique de l’histoire du Sénégal, en décrétant que la Liste Yewwi Askanwi souffrait d’un problème de PARITÉ et non de double inscription d’une candidate comme Titulaire et Suppléante.
Le Conseil constitutionnel a poursuivi le vice en décidant que la Suppléant de Yewwi Askanwi sera privée de la photo de Sonko puisqu’il existe d’autres éléments d’identification la liste Yewwi Askanwi pour l’électeur comme le Logo et les couleurs.
Voilà EXACTEMENT, sans rajout, le complot ourdi par Macky, Antoine Diome et le Conseil constitutionnel pour barrer la route de l’assemblée nationale à Sonko et autres leaders et empêcher à Yewwi Askanwi d’avoir la majorité absolue des députés afin d’empêcher la cohabitation gouvernementale à Macky.
Lisez simplement l’Arrêté du ministre de l’intérieur qui proclame « ex cathedra » que la Liste nationale Yewwi Askanwi est bien invalidée pour double inscription d’un candidat.
L’Arrêté de publication des listes a cité la violation de l’art L179 al.2 sur le remplacement des candidats inéligibles et l’art L178 al.1 qui nous fait une liste incomplète avec cette double inscription d’un même candidat.
Mais il n’est nullement mentionné un problème de PARITÉ qui est sanctionné par l’art L149 al.6.
Après lisez la Décision du Conseil constitutionnel qui dit que la Liste nationale de Yewwi Askanwi a été invalidée pour défaut de Parité. Une invention grotesque et criminelle.
La résistance n’est pas de l’insurrection, mais la protection du droit au suffrage.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *