Macky annonce la couleur: « Si un maire ne respecte pas la loi, il est révoqué… »

Views: 29
Votre PUB ici

C’est ce mardi que la traditionnelle cérémonie de remise des cahiers de doléances s’est tenue au palais présidentiel, dans le cadre de la fête du travail. Le chef de l’Etat, dans les débats avec les syndicalistes, a adressé un message aux maires et les présidents des conseils départementaux.

«On sera intransigeants sur les recrutements. Et ceci est valable pour les collectivités territoriales qui sont des démembrements de l’Etat. Il ne faut pas que les gens se fassent des illusions, ce sont des démembrements de l’Etat régis par les loi et règlements. En tant que président de la République, garant du bon fonctionnement des institutions, je ne laisserai aucune collectivité travailler en dehors du cadre règlementaire légal dans ce pays.»

Si un maire ne respecte
pas la loi, il est démis de ses fonctions,
il est révoqué…

«Un maire ne peut pas faire ce qu’il veut dans une République. Ce n’est pas possible. Il est soumis à la loi, s’il ne respecte pas la loi il est démis de ses fonctions. Ça aussi c’est la loi. Il est révoqué. Ce n’est pas parce qu’on est politique, qu’on est pour ou contre l’Etat qu’on pense qu’on peut faire ce qu’on veut dans une République, ce n’est pas possible.

Nous avons mis du temps pour négocier, avec les syndicats pour mettre en place les dispositions de la fonction publique locale, du  temps pour arriver à cet organigramme type pour les collectivités.  Puisque l’argent qui y est utilisé c’est de l’argent public, destiné aux populations pas au cabinet et au fonctionnement des communes ou des départements.»

« Tout recrutement en
de hors de l’organigramme type
est  nul et de nul effet… »

«Nous avions pris un décret signé le 8 janvier 2020 après toute une série de négociations. C’est lors du premier conseil des ministres de Diourbel que ce texte est passé. Et on avait donné 2 ans aux collectivités pour s’adapter, et qu’à partir du 8 janvier 2022 toutes les collectivités territoriales ont l’obligation de respecter l’organigramme type et tout recrutement en dehors de cet organigramme type est  nul et de nul effet.

Une lettre circulaire a été envoyée à l’ensemble des maires et des présidents des conseils départementaux. Le texte est clair. L’Etat agit sereinement, sur la base des lois et règlements. Parfois ça donne l’impression que les gens hésitent, non. Les gens agissent sur pièce. Il faut qu’il y ait un acte posé. Dans ce cas la loi va être appliquée, c’est valable pour toutes les collectivités. Je l’ai dit à mes maires d’ailleurs: si vous ne respectez pas les dispositions vous serez rappelés par la loi.»

Youssouf SANE

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *