L’UE et l’Union africaine intensifient la pression sur les putschistes nigériens

Views: 186
Votre PUB ici

L’Union européenne a déclaré qu’elle suspendait son soutien financier et sa coopération en matière de sécurité avec le Niger à la suite du coup d’État militaire de cette semaine, alors que l’Union africaine a appelé les chefs militaires du coup d’État à retourner dans leurs casernes.

Le commandant de la garde présidentielle nigérienne, le général Abdourahamane Tchiani, s’est autoproclamé vendredi chef d’un gouvernement de transition après que ses soldats ont arrêté mercredi le président Mohamed Bazoum.

“En plus de la cessation immédiate de l’aide budgétaire, toutes les actions de coopération dans le domaine de la sécurité sont suspendues indéfiniment avec effet immédiat”, a déclaré samedi le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, dans un communiqué.

Selon son site Internet, l’UE a alloué 503 millions d’euros (554 millions de dollars) de son budget pour améliorer la gouvernance, l’éducation et la croissance durable au Niger sur la période 2021-2024.

La déclaration de Borrell a également déclaré que Bazoum “reste le seul président légitime du Niger”, et a appelé à sa libération immédiate et à tenir les putschistes responsables de la sécurité du président et de sa famille.

Borrell a déclaré que l’UE était prête à soutenir les futures décisions prises par le bloc régional de l’Afrique de l’Ouest, “y compris l’adoption de sanctions”.

Auparavant, le chef de la diplomatie américaine avait également offert son “soutien indéfectible” au dirigeant renversé du Niger, avertissant ses ravisseurs que des centaines de millions de dollars d’aide pourraient être menacés si les normes démocratiques n’étaient pas rétablies.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré à Bazoum lors d’un appel téléphonique que Washington s’efforcerait de rétablir l’ordre constitutionnel après son renversement lors du coup d’État, a annoncé vendredi le département d’État.

Blinken a également “loué le rôle de Bazoum dans la promotion de la sécurité non seulement au Niger mais dans la région plus large de l’Afrique de l’Ouest”.

Les commentaires de Blinken sont intervenus après avoir déclaré à Bazoum plus tôt dans la semaine que le soutien de Washington à la nation africaine enclavée dépendrait de sa “gouvernance démocratique et du respect de l’État de droit et des droits de l’homme”.

Dans une allocution à la télévision d’Etat vendredi, le général Tchiani, âgé de 62 ans, a déclaré qu’il avait pris le contrôle du gouvernement pour empêcher “la disparition progressive et inévitable” du pays.

« Retour à la caserne »
L’Union africaine a également exigé que l’armée nigérienne « retourne dans ses casernes et rétablisse l’autorité constitutionnelle » dans les 15 jours suivant sa prise du pouvoir.

Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA « demande aux militaires de retourner immédiatement et sans condition dans leurs casernes et de rétablir l’autorité constitutionnelle, dans un délai maximum de quinze (15) jours », a-t-il déclaré dans un communiqué à l’issue d’une réunion vendredi sur le coup d’État au Niger.

Le groupe a déclaré qu’il “condamne dans les termes les plus forts possibles” le renversement du gouvernement élu, et a exprimé sa profonde inquiétude face à la “résurgence alarmante” des coups d’État militaires en Afrique.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *