L’enjeu des élections locales de janvier 2022

Views: 18
Votre PUB ici

L’enjeu des locales, premier scrutin depuis la réélection au premier tour en février 2019 du chef de l’Etat, va se jouer autour d’un certain nombre de localités

Le samedi 8 janvier prochain, à partir de minuit, les différentes listes de coalitions engagées dans les élections municipales et départementales du 23 janvier prochain vont se lancer dans une campagne électorale qui va durer deux semaines sur l’étendue du territoire national. L’enjeu de ce premier scrutin depuis la réélection au premier tour en février 2019 de l’actuel chef de l’Etat va se jouer autour d’un certain nombre de localités.

Le compte à rebours est en marche ! Il ne reste que deux jours avant le démarrage de la campagne pour les élections municipales et départementales du 23 janvier prochain. En effet, c’est le samedi 8 janvier prochain, à partir de minuit que les différentes listes de coalitions engagées dans ces élections locales vont démarrer leur campagne électorale pour tenter de séduire les 6 373 451 électeurs sénégalais répartis dans 6 549 lieux de vote et 14 651 bureaux de vote établis sur le territoire national. Initialement prévues au mois de juin 2019 avant d’être reportées à plus de trois reprises, ces élections s’annoncent cruciales pour le régime actuel et l’opposition.

En effet, premier scrutin depuis la réélection au premier tour en février 2019 de l’actuel chef de l’Etat, Macky Sall, par ailleurs président de la coalition au pouvoir, Benno bokk yakaar (Bby), ces élections se tiennent également à quelques mois des prochaines législatives prévues pour le mois de juillet. L’enjeu pour les différentes listes va se jouer autour d’un certain nombre de localités. Dans la capitale, avec respectivement 95 868 électeurs, 80 676 électeurs et 53 204 électeurs, les communes des Parcelles assainies, de Grand Yoff et Yoff forment le triplet gagnant dans la course pour le fauteuil de maire de la ville de Dakar, mathématiquement destinée à la tête de liste qui remportera ces localités.

Dans le département voisin de Guédiawaye qui compte 196 038 électeurs répartis dans 355 bureaux de vote, 39 lieux de vote, ce sont les communes de Golf Sud et de Wakhinane Nimzat avec respectivement 53 204 électeurs et 48 347 électeurs qui sont déterminants.

Pour ce qui est du nouveau département de Keur Massar qui totalise 225 347 électeurs, l’enjeu de ces élections pour le futur président du Conseil départemental sera de remporter les communes de Keur Massar Nord (55 279 électeurs répartis dans 07 lieux de vote dont 108 bureaux de vote et la commune de Yeumbeul Nord (56 848 répartis dans 103 bureaux de vote 08 lieux de vote).

Outre ces localités de la capitale, la bataille entre pouvoir et opposition s’annonce également rude pour le contrôle des communes de Diourbel (65 679 électeurs), Kaolack (130 321 électeurs), Louga (55 192 électeurs), Ziguinchor (99 318 électeurs) et Mbour (108 238 électeurs). En effet, ces localités représentent un enjeu de taille du fait de leur poids électoral mais aussi la place qu’elles occupent dans l’échiquier politique national. Il en est de même pour les communes de Thiès Est ( 79 630 électeurs), Thiès Nord (60 499 électeurs) et Thiès Ouest (51 581 électeurs) qui totalisent à elles seules plus de la moitié des 363 482 électeurs dudit département répartis dans 290 lieux de vote dont 774 bureaux de vote.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *