Le ministre de l’intérieur viole les principes fondamentaux de l’Etat de droit.

Views: 30
Votre PUB ici

Le ministre de l’intérieur rejette une liste pour non-respect de la parité, 3 semaines plus tard, pour les mêmes motifs, il rejette une partie d’une liste (les suppléants) pour non-respect de la parité.
L’application du Droit dépend ainsi du nom de la liste. Le DROIT y prend une minuscule.
La loi est générale, impersonnelle, permanente et contraignante.
Son application ne doit pas se faire à géométrie variable. C’est une violation des principes fondamentaux de l’Etat de droit.
Il y a des choses qu’un ministre ne doit pas faire. Un ministre doit penser à la tracabilite qu’il va laisser aux futures générations et à l’histoire.
L’injustice doit être combattue et dénoncée qu’elle s’abatte ou provienne d’un camp comme d’un autre.
Pauvre Droit, que d’épreuves t’attendent !

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *