Le juge Maham Diallo face aux faits et à l’histoire

Views: 51
Votre PUB ici

Les faits :
– Un certificat médical qui rejette catégoriquement la thèse du viol et même de rapport.
– A son audition, le médecin maintient ses rejets en ajoutant que la fille n’était pas en détresse.
– Les deux filles, anciennes masseuses que la fille a recommandé en guise de témoins, ont dit qu’elle racontait des mensonges.
– La propriétaire du Salon et son époux ont dit que la masseuse racontait des mensonges
– Et même certains témoins non entendus par le juge conforte la thèse du complot
-L’audio entretien Mamoune Diallo-Adji Sarr qui renforce l’implication du responsable politique de l’APR et proche de Macky Sall
– Et le doyen de juge qui partage un texte accablant pour Sonko et déchargeant la fille.
L’histoire:
Ce dossier est vide. Le certificat médical qui est la pièce centrale dans le viol écarte cette thèse. Donc le juge Diallo, même s’il avait choisi son camp au début de l’affaire, est contraint de fermer ce dossier vide et nul. Une manière de sauver cette justice malade. En faut, il entrera dans l’histoire
Rappel :
– Sitor Ndour/Accusatrice : certificat médical confirme rapport, viol et un audio accablant. Résultat: Prison.
– Kaliphone/Accusatrice : aucun rapport, pas de viol. Dossier clos et liberté.
– Sonko/Accusatrice : aucun rapport, pas de viol. Dossier vide. Inculpé et sous contrôle judiciaire.
À vous de juger ces contradictions judiciaires. Aucun juge sérieux ne peut envoyer ce dossier en jugement. Dans un pays normal, la Section des Recherches allait le jeter dans une poubelle.
Marième Sy

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *