Juan Branco,une patate chaude entre les mains de L’Etat

Views: 158
Votre PUB ici

L’avocat du leader de Pastef, Juan Branco refuse de s’alimenter et de boire, de répondre aux questions et d’être assisté par des avocats. Le bâtonnier de Paris et le Syndicat des avocats de France exigent sa libération, renseigne le journal les Echos.

Pour rappel, Juan Branco avait été expulsé du Sénégal au mois de mars à quelques heures du jugement de l’opposant Ousmane Sonko, condamné à deux mois de prison avec sursis, son avocat franco-espagnol Juan Branco avait affirmé avoir été refoulé par la police aéroportuaire de Dakar.

L’avocat franco-espagnol avait fait une apparition surprenante lors de la conférence de presse du pool d’avocats d’Ousmane Sonko. Malgré son court passage, il a réussi à s’exprimer brièvement sur la situation judiciaire de Sonko avant de quitter précipitamment la scène.

Traqué par les forces de défense et de sécurité du pays, il a été appréhendé à Rosso Sénégal avant d’être ramené à Dakar. Juan Branco a été inculpé par le juge pour attentat, complot, diffusion de fausses nouvelles et actes et manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles politiques graves.

Présentement, il croupit à la prison de Rebeuss mais il refuse toujours de s’alimenter et de répondre aux questions des enquêteurs

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *