Interview accordée à Adji Sarr : Le ministère de l’intérieur a balisé le chemin à (Jeune Afrique)

Views: 41
Votre PUB ici

Après le tollé suscité par les sorties médiatiques simultanées d’entretiens avec Adji Sarr sur trois organes de presse, au point que le leader de Pastef ait décrété le bannissement de Le Monde, Jeune Afrique et RFI lors de ses futures sorties, le media de Béchir Ben Yahmed, vient de faire des révélations de taille sur les dessous de sa rencontre avec l’accusatrice du député et opposant principal Ousmane Sonko.
Selon Jeune Afrique lance qui vient jeter un véritable pavé dans la mare, le ministère de l’intérieur dirigé par Antoine Felix Diome était bien  au courant de l’entretien d’Adji Sarr avec le média.

“Jeune Afrique a finalement sollicité directement une association de défense des droits des femmes, après avoir appris incidemment qu’elle était l’une des rares à avoir soutenu Adji Sarr. La responsable de cette association, rencontrée en janvier 2022, a permis la prise de contact avec la jeune femme. C’est elle qui s’est chargée de coordonner les rendez-vous en accord avec les services de la Brigade d’intervention de la police (BIP), sans lesquels personne ne peut rencontrer Adji Sarr, toujours menacée de mort. Cette brigade dépend du ministère de l’Intérieur qui avait donc été, selon nos informations, notifié de notre rencontre”.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *