Hivernage et chantiers du BRT: la circulation à Dakar devient un véritable casse tête pour les conducteurs et usagers

Views: 19
Votre PUB ici

En cette période hivernale, les travaux du Bus Rapid Transit (Brt) qui tournent au ralenti depuis quelques temps entravent la circulation. Selon les informations du « Le Quotidien », en banlieue dakaroise, notamment à Guédiawaye, cœur du projet, les fils d’embouteillages n’en finissent plus avec cette succession de pluies qui a rendu certains axes routiers impraticables. Face à cette situation, les chauffeurs de taxi, de clando sont obligés de faire de longs détours pour trouver des voies praticables.

« Les travaux nous causent d’énormes désagréments. Dans certains quartiers, les jeunes ont bloqué les routes aux automobilistes. Ce qui nous cause d’énormes difficultés. Depuis le lancement des travaux, nous vivons un calvaire », a expliqué un chauffeur de clando, qui circule sur l’axe Hamo 6-Case bi. Ce qui n’a pas manqué de déteindre sur le coût du transport. En effet, à cause de la pluie, les taximans et chauffeurs de clando ont haussé les tarifs au grand désespoir des voyageurs.

Sur le tronçon Hyacinthe Thiandoum-Patte D’oie, les flaques d’eau obligent les chauffeurs à faire des détours à hauteur de la mairie, pour sortir vers l’hôpital Nabil Choucair. Les parties de la chaussée creusée à cause des travaux du Brt sont remplies d’eau de pluies. « C’est à cause de ces travaux que nous sommes dans ces difficultés. On ne sait pas quand ils vont finir. Tous ces problèmes découlent de la lenteur des travaux. Voici deux hivernages. Je crains même qu’un troisième hivernage trouve ces travaux ici », s’est plaint Abdourahmane Sène, habitant Grand-Médine. Pour lui, de tels travaux auraient dû être accomplis depuis plusieurs années.

À la rue 10, à quelques pas de Grand-Dakar, sur la route qui descend et qui mène vers le Lycée Blaise Diagne et l’École nationale d’administration (Ena), rien de catastrophique, renseigne le journal. Les travaux du Brt qui se trouve dans cette zone n’a pas de conséquence sur la circulation contrairement aux difficultés constatées ailleurs. À part quelques petites digues creusées dans le cadre des travaux qui ont pris l’eau, piétons, motards et conducteurs de voitures circulent sans grande difficulté.

Toutefois, la route qui longe la Zone A pour déboucher sur l’Ena est bouchée. À son extrémité, un barrage indique qu’on ne peut plus progresser, ce qui oblige les conducteurs à faire un tour près du jardin de la Zone, afin d’éviter l’obstacle. La portion de route qui reliait la Zone A au point est, en effet, coupée à ce niveau pour cause de travaux.

Lors du lancement des travaux du Brt le 19 octobre 2021, Macky Sall avait fixé à l’entreprise, un délai de 30 mois. Par la suite, il avait demandé qu’il soit réduit à 25 mois.

Ndeye Fatou Touré

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *