Ce Code Pénal insolite que l’on nous cache

Views: 40
Votre PUB ici

Le régime Sall qui a muté depuis 2021 en une dictature sanglante a une particularité qui la rend unique en son genre. En effet : au vu de l’ampleur, du rythme et de la facilité des carnages sur nos ressources publiques, de la corruption, des trafics en tous genres – au vu de la banalisation des arrestations politiques quotidiennes, des tortures, des disparitions, des meurtres – au vu de l’impunité totale assurée aux auteurs tant qu’ils sont du camp APR / BBY ou œuvrent pour ce camp –  au vu du profil identique de toutes les victimes des exactions et actes arbitraires – c’est comme si ce régime a confié principalement 2 missions à son pouvoir judiciaire vassalisé, à savoir :

1° Poser tous les actes nécessaires pour assurer la quiétude des pilleurs et des fossoyeurs de la république membres du clan APR / BBY

 2° Poser tous les actes nécessaires, légaux ou illégaux, pour mettre hors d’état de nuire ceux qui ont un lien de prêt ou de loin avec Ousmane Sonko.

Le tort de Ousmane Sonko étant qu’il a promis de nettoyer la république et ses institutions de ses pilleurs, de ses corrupteurs, de ses corrompus, de ses mercenaires, de ses magistrats couchés

Et pour mener à bien cette mission funeste, sous la houlette du ministre de la justice le plus indifférent au ridicule de l’histoire, on a l’impression qu’un nouveau code pénal particulièrement insolite et secret a été établi, que l’on pourrait appeler « Code Pénal Oscar Sierra », dont certains articles ont été personnalisés et ressembleraient à ceci

1° Ne sont plus considérés comme des crimes ou des délits :

** Les coups et blessures volontaires, les tortures, les bavures, perpétrés sur les citoyens qui soutiennent ou qui sont soupçonnés de soutenir Ousmane Sonko

** Les crimes et exactions perpétrés sur des citoyens qui manifestent ou qui sont soupçonnés de manifester au profit de Ousmane Sonko

** Les appels publiques à la violence, au meurtre, au génocide, à l’encontre de citoyens proches de Ousmane Sonko, de citoyens qui soutiennent ou qui sont soupçonnés de soutenir Ousmane Sonko, de citoyens qui tiennent des propos ou posent des actes favorables à Ousmane Sonko

** Les injures publiques, les propos diffamatoires, les appels à assassiner Ousmane Sonko, à assassiner sa famille, à assassiner ses partisans

** Tout détournement des deniers publiques par ou au profit du clan APR / BBY, par ou profit de ses membres, de ses souteneurs, de ses hommes de main.

** Toute surfacturation, tout marché fictif, tout faux et usage de faux, tout trafic de fausse monnaie, par ou au profit du clan APR / BBY, de ses membres, de ses souteneurs, de ses hommes de main

** Tout détournement, tout accaparement, toute confiscation de foncier, par ou au profit du clan APR / BBY, de ses membres, de ses souteneurs, de ses hommes de main

2° Sont considérés comme des appels à l’insurrection, des propos subversifs ou séditieux, des actes de troubles à l’ordre publique :

** Tout appel publique ou privé à lutter contre le pillage des ressources publiques, les surfacturations, les marchés fictifs, les emplois fictifs, le bradage des ressources publiques, la corruption, le trafic de fausse monnaie, par ou au profit du clan APR / BBY, de ses membres, de ses souteneurs, de ses hommes de main

** Tout appel publique ou privé à lutter contre, la confiscation des libertés individuelles, contre l’instrumentalisation des FDS, contre la torchonnisation de la constitution, contre la clochardisation des institutions

3° Sera pourchassé, persécuté, mis en état d’arrestation, torturé moralement ou physiquement, envoyé en instruction et non en flagrant délit, emprisonné pour une durée indéterminée :

** Tout citoyen rendant publiques des écrits ou vidéos sur Tik-Tok, Youtube, Instagram, Twitter, Facebook, qui divulguent des complots contre Ousmane Sonko, qui divulguent des mensonges d’état, qui divulguent des images des exactions sur les populations, qui ridiculisent les tenants du pouvoir, qui démontrent les parodies judiciaires

** Tout journaliste qui publie ou divulgue des scandales financiers, des meurtres ou exactions sur des manifestants pro Ousmane Sonko, tout journaliste qui divulgue des mensonges d’état ou des actes de haute trahison

** Tout chroniqueur, analyste politique, objecteur de conscience, influenceur, activiste dont les propos ou les écrits sont directement ou indirectement à l’avantage de Ousmane Sonko, ou au désavantage du président de l’APR et ses affidés

** Tout citoyen surpris portant un bracelet aux couleurs du Pastef, ou mentionnant « Ousmane Sonko 2024 »

** Tout citoyen participant à une manifestation pour la défense de Ousmane Sonko, ou contre les fossoyeurs du clan APR / BBY

** Tout citoyen posant une question embarrassante au président de la république lors de ses rencontres de façade avec la jeunesse

4° Sera qualifié de terroriste et passible des peines prévues par la loi

** Tout citoyen soutenant ou soupçonné de soutenir Ousmane Sonko, et au domicile duquel il aura été trouvé des briquets et du pétrole, même dans la cuisine

** Tout citoyen soutenant ou soupçonné de soutenir Ousmane Sonko, et au domicile duquel il aura été trouvé un lance pierres, des clous, des visses

** Tout citoyen soutenant Ousmane Sonko qui a une fois effectué un transfert d’argent à un autre citoyen ayant été interpelé au cours d’une manifestation de soutien à Ousmane Sonko

** Tout citoyen soutenant Ousmane Sonko, et dont le profil pourrait correspondre aux groupes terroristes fictifs dits « Forces Spéciales » ou « Groupe Commando » ou « Groupe Cocktail molotov » inventés pour les coller à Ousmane Sonko

*********

C’est ridicule tout cela, mais c’est ce à quoi on assiste.

Tous les meurtres, toutes les tortures, toutes les arrestations, liées à la politique depuis 2020 ont pour cible Ousmane Sonko, le Pastef, les journalistes, chroniqueurs, activistes, prêcheurs, soupçonnés de soutenir la cause de Ousmane Sonko.

Il est donc fort probable qu’il existe un Code Pénal secret sur lequel se basent le pouvoir judiciaire pour légitimer toutes ces exactions, toutes ces rafles, ainsi que pour garantir la quiétude aux véritables criminels.

C’est donc du jamais vu. Aucune justice connue sur cette planète n’est descendue à un tel niveau de décrépitude. Mais faut-il s’en étonner avec un tel ministre de la justice qui est la risée de tous les intellectuels, qui nous dit sans rire que le fait que les tribunaux au Sénégal soient les endroits les plus fréquentés est la preuve que les citoyens ont confiance en la justice.  

Donc pour ce mec, le fait que de pauvres familles soient obligées de faire des vas-et-viens durant des années dans les couloirs des tribunaux pour assister leurs enfants accusés de broutilles, pendant que les grands criminels vaquent tranquillement à leurs occupations, et bénéficient même de protection, cela signifie ces familles ont confiance en la justice.

Si le ridicule tuait, nous ne serions pas obligés d’entendre de telles inepties, ou d’assister à une telle sanekhisation de la justice.

Boubacar SALL

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *