CAN changement de dernière minute du protocole Covid-19 : La victoire de la honte

Views: 106
Votre PUB ici

Privés d’un gardien de métier en raison d’un changement de dernière minute du protocole Covid-19, les Comores ont crânement défendu leurs chances contre le Cameroun (1-2) et affiché un visage héroïque en dépit de l’élimination lundi soir. Amer du scénario de ce 8e de finale de Coupe d’Afrique des Nations, le milieu comorien Mohamed M’Changama (31 ans, 44 sélections et 9 buts) a interpellé la Confédération Africaine de Football (CAF).

“Je veux faire passer un petit message à la CAF : il y a des règles, mais on est tous dans le Covid, il y a des adaptations partout. C’est inadmissible qu’on ne s’adapte pas à notre situation, il nous manquait un gardien ! On n’est pas là pour incriminer qui que ce soit, la CAF ou le Cameroun, on est content d’être à la compétition”, a pointé le sociétaire de Guingamp, auteur d’un coup-franc magistral, en zone mixte.

Élu homme du match par l’instance, M’Changama met d’ailleurs en avant les qualités collectives de sa sélection. “Ce trophée est le troisième que la sélection des Comores obtient, cela montre qu’il y a du talent chez nous. Être à la CAN est une grande fierté, avoir atteint les 8es dans ces conditions représente une fierté énorme. Il faut continuer à exploiter ce talent et travailler pour revenir.”

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *