Voici la répartition des sièges par région et département

Views: 21
Votre PUB ici

Près de 7 millions de Sénégalais étaient appelés aux urnes dimanche, pour renouveler les 165 sièges du Parlement. Après dépouillement, les résultats favorables à l’inter coalition Yewwi-Wallu ont été contestés par le pouvoir qui annonce avoir gagné 30 départements sur les 46. Voici la répartition des sièges par région et département.

Après dépouillement, les résultats provisoires issus du scrutin du 31 juillet 2022 sont favorables à l’inter-coalition Yewwi-Wallu. Mais la coalition Benno Bokk Yakkar qui conteste, annoncé déjà sa victoire.  En effet, la tête de liste nationale de la coalition au pouvoir, Mimi Touré, a annoncé dimanche tard dans la nuit, que la coalition du pouvoir a gagné dans 30 départements sur les 46 que compte le Sénégal.

 « Nous avons gagné 30 départements » sur les 46 que compte le Sénégal et des circonscriptions à l’étranger. « Ceci nous donne incontestablement une majorité à l’Assemblée nationale », a déclaré à la presse la tête de liste de la coalition présidentielle, Aminata Touré. 

Du côté de l’opposition, le mandataire national de Yewwi Askan Wi met en garde contre toute « tentative de manipulation des résultats ». « Nous avons suivi avec stupéfaction la sortie de Madame Mimi TOURE qui non seulement viole la loi en proclamant la victoire de BBY dans certains départements mais se présente en porte-parole du Président Macky SALL qui cherche encore une fois à confisquer les suffrages des sénégalais qui viennent de donner une majorité confortable à l’Assemblée Nationale à l’intercoalition YEWWI WALLU vues les tendances lourdes tirées des PV en notre possession et bien relayées par la presse nationale notamment dans les départements de Mbour, Tivaouane, Louga, Kaolack. Goudomp. Sédhiou, Afrique du Nord. Saraya etc. Et cela en plus des départements qu’elle a implicitement reconnu avoir perdu », a écrit Déthié Fall dans un communiqué. Voici la répartition des sièges par région et département

L’Assemblée nationale est composée de 165 sièges pourvus pour cinq ans selon un mode de scrutin parallèle dans 54 circonscriptions électorales correspondant aux 46 départements du Sénégal auxquels s’ajoutent 8 circonscriptions de la diaspora. Sur ce total, 112 sièges sont pourvus au scrutin de liste majoritaire à raison d’un à sept sièges par circonscription, selon leur population. Les circonscriptions de la diaspora comportent entre un et trois sièges, pour un total fixé à quinze sièges. Les électeurs votent pour une liste bloquée de candidats et d’un nombre égal de suppléants, sans panachage ni vote préférentiel. La liste ayant reçu le plus de voix remporte tous les sièges à pourvoir dans sa circonscription. Dans celles ne comportant qu’un seul siège, le vote prend de fait la forme d’un scrutin uninominal majoritaire à un tour.

Les 53 sièges restants sont pourvus au scrutin proportionnel plurinominal sur la base du total des voix des partis additionnées au niveau national. Les deux systèmes opèrent indépendamment l’un de l’autre. Contrairement à un système mixte par compensation, les sièges à la proportionnelle ne sont pas attribués de manière que leurs additions à ceux du scrutin majoritaire fassent correspondre le total de sièges des partis à leurs parts des voix au niveau national. Chaque parti obtient une part des sièges pourvus à la proportionnelle correspondant à sa part des suffrages, auxquels s’ajoutent les sièges obtenus dans les circonscriptions à la majorité relative, donnant au scrutin une tendance majoritaire. La répartition des sièges se fait selon le système du quotient simple. Dans le cas de candidats indépendants, les sièges restants après le premier décompte sont attribués suivant la règle du plus fort reste.

La représentation de la diaspora intervient à la suite des changements apportés par le référendum constitutionnel de 2016. La diaspora sénégalaise compte en effet entre 2,5 et 3 millions de personnes pour une population au pays de 14 millions, pour laquelle elle contribue chaque année à l’équivalent d’un tiers du budget de 2017, soit 900 milliards de francs CFA (1,38 milliard d’euros). Les 15 députés élus pour la première fois en 2017 se répartissent dans 8 circonscriptions de 1 à 3 sièges découpées dans les régions du monde en fonction de l’importance de leur diaspora sénégalaise. 

La répartition par région et par département des sièges à pourvoir à l’Assemblée nationale : 

Région Dakar (18 députés) :
Département de Dakar (7), Pikine (5), Guédiawaye (2), Keur Massar (2), Rufisque (2) 

Région de Thiès (10) :
Département de Thiès (4), Mbour (4), Tivaouane (2) 

Région de Diourbel (9) :
Département Diourbel (2), Bambey (2), Mbacké (5) 

Région de Tamba (7) :
Tamba (2), Bakel (2), Koumpentoum (2), Goudiry (1) 

Région de Sédhiou (6) :
Sédhiou (2), Bounkiling (2), Goudomp (2) 

Région de Saint-Louis (6) :
Saint-Louis (2), Podor (2), Dagana (2) 

Région de Kaffrine (6) :
Kaffrine (2), Koungheul (2), Malem Hodare (1), Birkilane (1) 

Région de Kolda (6) :
Kolda (2), Médina Yoro Foulah (2), Vélingara (2) 

Région de Louga (6) :
Louga (2), Kébémer (2), Linguère (2) 

Région de Matam (5) :
Matam (2), Kanel (2), Ranérou-Ferlo (1) 

Région de Kaolack (5) : 
Kaolack (2), Guinguinéo (1), Nioro (2) 

Région de Fatick (5) :
Fatick (2), Foundiougne (2), Gossas (1) 

Région de Ziguinchor (5) :
Ziguinchor (2), Bignona (2), Oussouye (1) 

Région de Kédougou (3) : Kédougou (1), Salemata (1), Saraya (1) 

Départements de la Diaspora (15) :
Afrique (7) 
Europe (6) 
Amérique-Océanie (1) 
Asie-Moyen Orient (1)

Fana CiSSE

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *