Real-PSG : La défaite de trop

Views: 105
Votre PUB ici

Mercredi, le Paris Saint-Germain a été éliminé dès les 8es de finale de la Ligue des Champions par le Real Madrid (1-0, 1-3). Un nouvel échec retentissant souligné en France, alors que les médias espagnols célèbrent la remontée madrilène avec un grand Karim Benzema. En Italie, le PSG a été très critiqué. 

«Punis par le roi» (L’Equipe), «Le cauchemar de Paris» (Le Parisien), «Fiasco pour le PSG» (RMC Sport), «L’énième sabotage» (Eurosport), «Et à la fin, c’est Paris qui perd» (Ouest-France), «Le PSG se saborde et prend la porte» (Le Figaro), «PSG, perdons plus grand» (So Foot), «Benzema plonge le PSG dans un nouveau cauchemar !»

Au lendemain de l’élimination du Paris Saint-Germain face au Real Madrid (1-0, 1-3) en 8es de finale de la Ligue des Champions, la presse française a comme un sentiment de déjà-vu. Sans surprise, la nouvelle désillusion du club de la capitale sur la scène européenne suscite de grandes déceptions. Le PSG se saborde encore… Car sur cette confrontation, le PSG a donné l’impression de maîtriser son sujet pendant 150 minutes. Avant de totalement perdre le fil de cette seconde manche à partir de l’heure de jeu.

Une erreur de Gianluigi Donnarumma puis un triplé de Karim Benzema en 17 minutes ont plongé le vice-champion de France en enfer. «Alors que la qualification lui semblait promise, le PSG a sombré dans la dernière demi-heure, mercredi à Madrid, dans des proportions encore plus folles que lors de la remontada barcelonaise de 2017», déplore le quotidien L’Equipe.

«Le PSG s’est sabordé ce mercredi au Bernabeu. C’est l’histoire d’un match qu’il maîtrisait pendant une heure, donnant une leçon de possession, de conservation et d’envie au Real avant que cette sérénité ne s’effondre d’elle-même, comme un château de cartes, et par sa seule faute», rajoute le journal régional Le Parisien.

A l’unanimité, la presse française semble désabusée par cette très mauvaise habitude du PSG de se saborder en C1, avec 4 éliminations depuis l’arrivée de QSI après un match aller remporté. «Paris s’est sabordé après la bourde de Gianluigi Donnarumma, sur le premier but madrilène… La Maison blanche est en quarts, Paris est KO et subit une nouvelle humiliation en C1», insiste Le Figaro.

Le héros Benzema fêté, le PSG dégommé ! Sans surprise, l’ambiance est totalement différente en Espagne ! De l’autre côté des Pyrénées, on fête la qualification des Merengue. Euphoriques, les médias madrilènes se trouvent sur un nuage et célèbrent cette remontée. «Madrid est un autre monde», souligne le quotidien AS, alors que Marca reste dans le même ton : «Ça, c’est Madrid !».

Le journal se régale de cet exploit en soulignant «l’autre remontada pour la légende», en référence au fiasco déjà connu par le PSG contre le FC Barcelone (4-0, 1-6) en 2017. En Catalogne, on traite logiquement cette élimination par l’intermédiaire de l’ancien joueur du FC Barcelone Lionel Messi. Décrit comme «KO», «le PSG de Leo Messi a été éliminé au Bernabeu pendant une nuit noire, pénalisé par ses propres erreurs», juge Sport. Enfin, Benzema fait l’unanimité avec «une nuit inoubliable» d’après Marca, «une performance dans l’histoire» selon AS ou encore «Mbenzema» pour Mundo Deportivo, en référence aussi au but de Kylian Mbappé. Et dans le reste du monde ?

On retient surtout l’énorme échec du PSG… Peut-être par rapport à la gestion de Donnarumma tout au long de la saison, les médias italiens se montrent les plus sévères avec Paris. «Le PSG est un sacré flop», lance La Gazzetta dello Sport alors que Le Corriere dello Sport parle «d’un flop monumental» et «d’une revanche» de Carlo Ancelotti, renvoyé du PSG par Leonardo en 2013. En Angleterre, The Times n’arrive pas à croire à «la chute du PSG» et la presse britannique attend surtout de voir les conséquences de cet échec par rapport à l’entraîneur Mauricio Pochettino, courtisé par Manchester United. Une nouvelle humiliation mondiale pour Paris. 

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *