Breaking news

Plutôt que d’être des agitateurs d’esprits, ces obtus font dans l’outrance verbale

Views: 118
Votre PUB ici

Ça devient à la fin agaçant de parler des choses relatives à la politique dans ce pays. Il faut tout de même admettre que ceux qui la pratiquent ne sont pas tous au même niveau du point de vue éthique et intellectuel. Il y a bien entendu des esprits éthérés que l’on se plait à écouter avec pénétration. Les autres, et ils sont très nombreux hélas, dès qu’ils l’ouvrent ou écrivent, on sent leur prosaïsme. Ils sont d’une déroutante platitude, grossiers, vantards, grandes gueules. Ils font feu et flamme sur les réseaux sociaux et dans les médias, dévoilant sans aucune pudeur leur vacuité intellectuelle.

Monopolisant la parole et empêchant ceux qui doivent et ont droit de parler, de faire valoir leur opinion. Plutôt que d’être des agitateurs d’esprits, ces obtus font dans l’outrance verbale. Ils peuvent être de vrais pyromanes, plus dangereux que ces voyous qui volent, tuent et violent. Le danger de ces séditieux qui s’invitent sur la scène politique se mesure par l’élasticité de leurs langues ou des actes qu’ils posent.

On en a entendu claquer ce weekend avec un businessman sous son faux manteau de religieux. Son discours est pour le moins hasardeux. Plutôt que de rouler pour la paix sociale, lui, le nez creux, pense à ses affaires. L’autre est venu nous rappeler les bonheurs nirvaniques que procure la jouissance du pouvoir en insultant nos consciences si éprouvées par la crise. Dans un pays si pauvre, le bienheureux, qui se disputait en 2002 le micro central à des gueux, garderait presque un milliard dans son très douillet palais. Presque un milliard qu’un de ses gardes du corps aurait dérobé.

Croyez nous, si l’auteur du larcin est entre les mains de la police, aucun de ces machins mis en place par l’Etat pour assainir nos finances et lutter contre la corruption ne pensera à aller fouiner sur ce scandale. Pour en finir avec les pyromanes, la Direction Générale des Election est venue nous jouer une grosse farce. Passe que ces gens nous changent notre devise en : « Un Peule, un But, une Foi ». Mais ils jouent carrément aux pyromanes avec leurs décisions de rejeter les listes de la principale coalition de l’opposition. On espère que les 7 Sages corrigeront une nouvelle fois cette énième turpitude du ministère de l’Intérieur…
KACCOOR BI

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *