« Libérez-vous de cette peur… dans six mois, Macky partira ! »

Views: 98
Votre PUB ici

Invitée à prendre la parole, lors de la conférence du F24 tenue hier, mardi 18 juillet 2023, Aminata Touré, présidente du Mouvement pour l’Intégrité, le Mérite et l’Indépendance / MIMI2024 s’est exprimée tout d’abord sur la dernière plénière à l’Assemblée

C’est d’emblée l’invite qu’a faite la présidente du Mouvement pour l’Intégrité, le mérite et l’Indépendance/ MIMI2024, à l’endroit de ses anciens camarades de Benno Bokk Yaakaar, ce mardi 18 juillet 2023, en marge de la conférence de presse organisée par le F24, mouvement dont elle est membre. L’ancienne Première ministre, par ailleurs candidate déclarée à l’élection présidentielle de 2024, a également demandé au président Macky Sall de ne plus se préoccuper de la Constitution, tout en l’invitant à laisser tranquilles les mandats des députés

Invitée à prendre la parole, lors de la conférence du F24 tenue hier, mardi 18 juillet 2023, Aminata Touré, présidente du Mouvement pour l’Intégrité, le Mérite et l’Indépendance / MIMI2024 s’est exprimée tout d’abord sur la dernière plénière à l’Assemblée nationale. « Je voudrais vraiment féliciter nos députés pour leur attitude d’hier. Ils ont refusé ce projet de loi qui était une loi scélérate. Parce que le président de la République va quitter la tête du pays en février 2024, mais il semble vouloir nous installer dans une spirale sans fin de stress. Les gens estimaient qu’il allait apaiser la situation après avoir déclaré qu’il ne sera pas candidat ». Sous ce rapport, elle dit encourager tous les parlementaires de la quatorzième législature sans obédience aucune à adopter une telle stature. Et d’arguer : « Je voudrais vraiment inviter les députés qu’ils soient de Benno Bokk Yaakaar ou de l’opposition à avoir cette stature que tout le peuple sénégalais a appréciée hier. C’est-à-dire, avoir refusé une loi déconsolidante pour notre démocratie».

A en croire l’ancienne Première ministre sous le régime de Macky Sall : « Un président qui part dans six mois, n’a pas à changer de Constitution. On ne l’a jamais vu nulle part. Un président qui s’en va, ce qu’on attend de lui, c’est qu’il apaise le pays, mais qu’il arrête de nous mettre dans ce stress infini». Et de poursuivre, en direction des parlementaires : « Je voudrais féliciter vraiment nos députés, et que désormais qu’ils aient cette attitude et que seul l’intérêt du peuple soit leurs préoccupations, surtout pour un président qui s’en va. Ça, ça s’adresse particulièrement à mes anciens camarades de Benno Bokk Yaakaar. Vous n’êtes plus sous sa tutelle. En février, Macky Sall ne sera plus là. Donc, vous n’avez plus à avoir peur. Libérez-vous de cette peur, c’est fini. Dans six mois, il partira. Maintenant concentrez-vous sur les intérêts du peuple comme vous vous êtes concentrés sur vos propres intérêts». « Le président Macky Sall, ça y est, c’est terminé, c’est un tigre en papier, vous n’avez plus à avoir peur, en février il partira », a lancé l’ancienne collaboratrice du patron de la majorité présidentielle.

Et de lancer pour finir un appel à l’endroit de Macky Sall : « Monsieur le président de la République, nous voudrions vous dire, vraiment apaisez ce pays, nous avions été dans tellement de stress avec la mort de jeunes, vous n’avez plus à vous préoccuper de Constitution. Ce n’est plus votre affaire. Laissez les mandats des députés tranquilles».

Ousmane GOUDIABY

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *