Les lébous de Ouakam, Ngor et Yoff victimes d’injustices foncières…

Views: 47
Votre PUB ici

Dans certains endroits de Ouakam, Ngor et Yoff, nos compatriotes lébous vivent dans des conditions où la densité est parfois de 30.000 habitants au km2.
Le président Macky Sall préfère laisser les lébous de Ouakam, Ngor et Yoff dans ces conditions qui rappellent la situation des indiens et des aborigènes dans les réserves aux États-Unis et en Australie et partager les terres de l’aéroport Marème Faye, Aliou Sall, Mansour Faye, Timbo et ses militants.
Si on doit partager des terres, le droit de préemption veut que les prioritaires ne soient pas la famille de Macky Sall et ses politiciens mais les villages traditionnels lébous de Ouakam, Ngor et Yoff qui vivent dans une promiscuité sans nom.
Au nom de quoi Macky Sall et les politiciens de l’APR doivent se partager les terres de l’aéroport Léopold Sédar Senghor au détriment des autres sénégalais dont la communauté léboue ?
Ces trois villages lebous de Ouakam, Ngor et Yoff sont menacés d’asphyxie, de disparition par une délinquance foncière à la tête de laquelle se trouve le président Macky Sall.
LE WALO TERRE DU GRAND BANDITISME FONCIER
Quand vous allez au Walo, ce sont 26.000 ha pour la CSS, 20.000 ha à Senhuile/Ferme de la Téranga, 5.000 ha à Sénegindia, 8.000 ha à Cheikh Amidou Kane/BIMAO…
Nos compatriotes sénégalais du Walo n’ont accès ni à la terre, ni à l’eau et sont des ouvriers agricoles à Sénegindia où les travailleurs sont sans contrat écrit et travaillent 12h par jour alors que les indiens leur avaient dit 8h. Les coupeurs de canne à sucre et les chauffeurs de la CSS sont exploités eux aussi par une CSS qui est un véritable Etat voyou dans un Etat sénégalais complice.
Le chef des délinquants fonciers est le président Macky Sall.
INJUSTICES AU MINISTÈRE DE LA JUSTICE
54 éducateurs spécialisés, en majorité des femmes, attendent depuis 15 ans leur intégration à la fonction publique. Ils travaillent au ministère de la justice depuis 15 ans comme vacataires. En plein COVID, Macky Sall et Malick Sall ne les ont pas payé pendant 6 mois. Ils doivent à ces éducateurs spécialisés 2 mois de salaire depuis 2020. Ces éducateurs spécialisés vacataires n’ont pas droit à des congés.
Nous demandons au président Macky Sall de recruter dans la fonction publique ces éducateurs spécialisés et de leur payer leurs 2 mois d’arriérés de salaire.
Non au néocolonialisme !
Non à la 3e candidature illégale et illégitime !
REFUSONS !
RÉSISTONS !
LUTTONS !
ORGANIZE, DON’T AGONIZE!
RESISTANCE!
GMS

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *