Le pays-hôte déjà dans l’histoire… – Débrief (Qatar 0-2 Equateur)

Views: 17
Votre PUB ici

Surclassé par l’Equateur (0-2) ce dimanche pour le premier match de son histoire à ce niveau, le Qatar est devenu le premier pays-hôte à s’incliner en ouverture d’une Coupe du monde.

Pour le premier match de son histoire en Coupe du monde, le Qatar a beaucoup souffert et s’est logiquement incliné contre l’Equateur (0-2) ce dimanche au Stade Al-Bayt à l’issue du match d’ouverture de cette 22e édition.

Dominé dans tous les secteurs et d’un trop faible niveau, l’Emirat a été puni par un doublé d’Enner Valencia et il est devenu par la même occasion le premier pays-hôte à perdre le match d’ouverture… Le Qatar la tête sous l’eau d’entrée D’entrée de jeu, les locaux frôlaient la douche froide lorsque l’attaquant de Fenerbahçe ouvrait le score de la tête au sein d’une défense apathique après la sortie ratée d’Al-Sheeb. Mais la VAR volait au secours d’Al Annabi en sanctionnant de manière discutable un hors-jeu d’Estrada au départ de l’action. Une décision qui ne manquera pas de faire parler…

Malgré ce sursis, les hommes de Felix Sanchez Bas ne parvenaient pas à entrer dans leur match. Complètement timorés, ils ne faisaient que subir les perforations adverses et Valencia, lancé dans le dos de la défense, obtenait et transformait logiquement un penalty pour inscrire le premier but de ce Mondial (0-1, 16e) !

Valencia voit double Cette ouverture du score ne provoquait aucune révolte côté qatari et, après une nouvelle alerte signée Estrada, Valencia faisait le break en s’offrant un doublé sur une tête décroisée (0-2, 31e).

La fin de la première période se révélait plus hachée avec deux mauvais coups sur le double buteur, qui serrait les dents et tenait sa place. Il fallait attendre les ultimes secondes du premier acte pour voir le Qatar se procurer enfin une grosse occasion, mais Ali ne rabattait pas suffisamment le ballon à bout portant. Tranquille comme la Tri La Tri levait logiquement le pied au retour des vestiaires et, comme les locaux ne parvenaient pas à hausser leur niveau, le rythme baissait forcément.

Même sans forcer, les hommes de Gustavo Alfaro réussissaient toutefois à se montrer menaçants, mais Al-Sheeb gardait la main ferme face à Ibarra avant de devancer Plata. A l’image de la tentative dangereuse de Muntari, les Qataris osaient un peu plus sur la fin. Beaucoup trop tard…

Le pays-hôte jouera déjà son va-tout vendredi face au Sénégal, qui affronte lundi les Pays-Bas dans l’autre match de ce groupe A. La note du match : 4,5/10 Dans une belle ambiance, on a assisté à une première période plutôt agréable bien qu’à sens unique en faveur de la Tri, dont les vagues ont déferlé dans le camp qatari.

Le second acte s’est en revanche révélé beaucoup plus terne et fermé, les locaux ne parvenant pas à hausser leur niveau pour bousculer un adversaire en gestion. Les buts : – Lancé dans le dos de la défense, Valencia est déséquilibré dans la surface par la main d’Al-Sheeb. Penalty ! L’attaquant se fait justice en prenant le gardien à contrepied (0-1, 16e). – Côté droit, Preciado effectue un superbe centre au second poteau où Valencia, complètement esseulé, reprend d’une magnifique tête décroisée au ras du poteau (0-2, 31e). 

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *