L’ancien magistrat et membre de l’Ofnac, Mansour Tall dénonce la corruption au sein de la Commission de contrôle des opérations domaniales (Ccod).

Views: 16
Votre PUB ici

Lors de l’atelier sur la restitution de l’étude sur la corruption dans le secteur foncier initié par l’Ofnac, l’ancien magistrat et membre de l’Ofnac, Mansour Tall, n’a pas épargné la Commission de contrôle des opérations domaniales (Ccod).

En effet, revenant sur la corruption dans le foncier, il a chargé sans gants les membres de cette commission. «Dans le cadre de la commission d’attribution, la Ccod, nous remarquons, et c’est de notoriété publique, que les personnes qui sont membres de la commission commencent par s’attribuer des parcelles que ce soit dans la commission ou ailleurs dans les collectivités, ils s’attribuent des parcelles ; parfois c’est des séries de numéros qu’ils se réservent et ensuite ils vont les revendre. Nous devons le dénoncer.

On a eu des personnes responsables de ce service qui ont leurs intermédiaires : vous venez, vous payez, on vous versera 20 millions, 30 millions, on fait le bail automatiquement et directement en votre nom», dénonce l’ancien juge qui appuie dans la foulée l’idée des commissions régionales. A l’en croire, les personnes qui sont dans les régions connaissent mieux les aptitudes et les potentialités de ces terrains et les possibilités pour les investisseurs d’accéder à ces terres. Ce qui lui fait dire qu’il est temps que la commission unique soit éclatée en commissions régionales.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *