Gestion du B.R.T: on n’y comprend plus rien !

Views: 30
Votre PUB ici

Alors qu’on allait dire « Enfin »‘, que le gouvernement allait cette fois militer pour la préférence nationale, Boom! Il va falloir encore attendre, quand on est entreprise nationale. En effet, c’est le groupe français Meridiam, spécialisé dans le financement et le développement d’infrastructures, qui vient de signer un contrat pour l’acquisition et la gestion de bus électriques à Dakar, pour le compte du projet dit BRT (bus rapid transit).

Les investissements nous dit-on, montent officiellement à près de 127 milliards de FCFA, financés par la Banque mondiale, la Banque Européenne d’Investissement et le Fonds Vert Mondial pour le Climat. Le Sénégal a signé le contrat avec Meridiam et un groupement formé des sociétés publiques françaises SNCF et RATP, l’opérateur de transport français Kéolis….et sans doute pour faire couleur locale, le Fonsis, le fonds d’investissement sénégalais.

Le contrat de concession, d’une durée de 15 ans, vise «l’acquisition, l’exploitation et la maintenance du matériel roulant et des systèmes du BRT».
Meridium annonce «la mise à disposition d’une flotte de bus 100% électriques, avec des batteries, dont un parc initial.
Quid du transfert de technologie tant vanté par tous les toubabs qui cherchent à « bosser » chez nous? Faudrait peut-être attendre la prochaine fois. Ou les prochaines fois, ça dépendra.

Sébé

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *