Enterrement de première classe pour La Poste: Macky Sall trouve difficile de sauver une telle entreprise avec 5 000 employés

Views: 22
Votre PUB ici

Lors de la traditionnelle cérémonie de remise des cahiers des doléances des centrales syndicales au président de la République, presque tous les intervenants l’ont interpellé sur la situation difficile de La Poste. Selon Macky Sall, une telle entreprise, avec 5 000 employés, sera difficile à relever. Il a énuméré les différentes sommes versées à cette société pour la sauver, malgré une dette de 189 milliards Cfa qu’elle doit à l’Etat. Une déclaration du président de la République qui sonne comme un enterrement de première classe de La Poste, a commenté Le Témoin.

Tous les représentants des six centrales syndicales ont évoqué les difficultés que rencontrent les travailleurs de La Poste. Ils ont tous appelé le président de la République à trouver une solution aux problèmes de cette société publique qui perdurent. Répondant à leurs interpellations, Macky Sall a d’abord reconnu que La Poste connaît bel et bien des difficultés. « La Poste est une entreprise en difficulté et, si nous voulons sauver l’essentiel, il faut une recapitalisation et créer une nouvelle société nationale. Il nous faut aussi être plus regardants sur la gestion des sociétés nationales, surtout au niveau des recrutements », a soutenu le chef de l’Etat, hier, lors de la cérémonie traditionnelle de remise des cahiers de doléances des travailleurs à l’occasion du 1er mai, célébrant la fête internationale du Travail.

Le chef de l’Etat de poursuivre: « La Poste compte 5 000 travailleurs que l’Etat ne peut pas tous payer et il est impossible de sauver une telle entreprise qui doit à l’Etat la somme de 189 milliards Cfa. Nous ne pouvons pas payer tous ces travailleurs dont un grand nombre ne travaille pas. L’Etat a remis à cette société tout récemment un montant de 12 milliards Cfa en guise de reliquat pour permettre de sauver l’essentiel », a-t-il indiqué suite à l’interpellation de tous les représentants syndicaux.

Selon le président de la République, la Société nationale La Poste est sous une perfusion continue. Il a rappelé à cet égard qu’en 2021, un montant de 30 milliards Cfa avait été remis au groupe pour les mêmes raisons. Il a déploré le fait que cette situation perdure puisque, à l’en croire, « des sommes sont versées à cette société nationale presque tous les jours »

LeTémoin

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *