Breaking news

Dérapages

Views: 60
Votre PUB ici

Dérape et ça part dans tous les sens. Personne pour mettre fin à cette série macabre et à ces emprisonnements injustifiés. Si on ne meurt pas bêtement dans nos geôles, c’est dans la rue que l’on ramasse des macchabés. Et maintenant, ça concerne des éléments des forces de l’ordre qui disparaissent et que l’on retrouve en état de putréfaction. Une série qui ne semble déranger personne.

Jamais depuis nos glorieuses indépendances, la maréchaussée n’avait été aussi agitée que sous ce régime avec à la clef un général démis de ses fonctions sans pouvoir, comme il est de tradition, faire ses adieux à ses éléments. Une véritable entorse républicaine et tache noire dans le fonctionnement de ce corps d’élite qui se retrouve sens dessus dessous depuis. Bien avant, un député avait appelé au meurtre. Il suggérait la mise à mort de toute personne qui s’opposerait à un troisième mandat du Chef. Il n’est rien arrivé au bonhomme.

Un appel au meurtre qui n’avait même pas perturbé ce Proc qui s’agite et jette des jeunes gens en prison pour des Unes de journaux détournées. Des jeunes gens qui sont des détenus d’opinion emprisonnés comme des malpropres depuis plus de quatre mois et qui n’ont commis aucun crime ni violé personne. C’est juste leur sens de la dérision qui leur vaut un séjour carcéral injuste et prolongé. Au niveau de l’Assemblée nationale, quand on parle de budget, y en a qui se permettent d’insulter des gens qui ne sont même pas présents au sein de l’hémicycle.

On y dénigre et invective pour faire plaisir au Prince. Un véritable dérapage avec la complicité d’une Justice qui semble obéir aux ordres dans un pays où l’on ne fait jamais les choses comme les autres. Et où il suffit qu’une minorité lève le petit doigt pour qu’on emprisonne ses membres. Il y a aussi des personnes qui se veulent les gardiennes de nos mœurs et qui ne sont pas plus immaculées que celles qu’elles font emprisonner par leurs plaintes.

Quel crime y a-t-il à préconiser la distribution de capotes dans les mosquées dans un pays où la fornication fait loi ? Et c’est justement une Ong jadis connue du grand public par ses opérations de distribution de masse de capotes qui est à l’origine de cette arrestation. Oui, au début, les Kàccoor de mon espèce faisaient la queue (sans jeu de mots !) au siège de Jamra à Amitié pour se procurer des préservatifs. De qui se moque-t-on ou bien le procureur de la République est-il au service de Mame Mactar Guèye de Jamra ?
KACCOOR BI – LE TEMOIN

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *