Comment Siré Dia a plombé la poste

Views: 352
Votre PUB ici

La Poste ne vit plus et file tout droit vers la mort. La raison : une mauvaise gestion qui date de très longtemps. Cependant, le contrôleur des Postes Massar Thioune accuse l’ancien Dg Siré Dia d’avoir aggravé la situation. ‘’Siré Dia, l’ancien directeur général  a accentué la situation de la Poste.

On ne peut passer d’une dette de 67 milliards sous l’avènement de son prédécesseur pour en venir à 180 milliards avec Siré Dia. Aujourd’hui, il se la coule douce à la Lonase sans avoir à s’inquiéter. Il est couvert par le Chef de l’Etat qui, par ricochet, hypothèque les carrières des jeunes travailleurs de la Poste », accuse Massar Thioune. Selon lui, le Chef de l’Etat sait réprimer mais ne prend pas des décisions qui mènent à des solutions.

Il y a trois ans, des travailleurs de La Poste ont été relevés de leurs fonctions, d’autres affectés.  Au lieu de trouver vite une solution à la crise, accuse M. Thioune, le président de la République laisse pourrir la situation. ‘’La faute n’est imputable qu’au Chef de l’Etat qui nous  a affecté des directeurs incapables.  Ces derniers prennent la Poste pour un lieu de recasement d’une clientèle politique », déplore M. Thioune. A son avis, il faut achever les réformes au niveau de la Poste parce qu’on ne peut pas être dans une entreprise dont la masse salariale est à 250% de plus que le chiffre d’affaires. « Il faut revoir la situation parce que juridiquement la Poste n’existe pas », ajoute-t-il.

Malgré la situation actuelle, la Poste peut toujours retrouver son lustre d’antan, indique Massar Thioune. Mais pour cela, il faut mettre l’accent sur le e-commerce. Massar Thioune informe que la Poste a aussi besoin d’être assainie pour redevenir performante.
A noter que le sit-in organisé aujourd’hui par les travailleurs devant la Direction générale s’est soldé par des blessés et des évacuations aux urgences. La police a dispersé la foule à coups de lacrymogènes et certains travailleurs ont été blessés.
Parlant du nouveau directeur général, Massar Thioune estime qu’il est dépassé par les événements et doit rendre le tablier

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *