Cité Biagui : le ministre Oumar Sarr, le prête-nom, les chambres remplies d’argent et de lingots d’or

Views: 108
Votre PUB ici
Un parfum de scandale au ministère des Mines et de la Géologie ? Tout porte à le croire avec les deux plaintes reçues ce lundi à la DIC et visant un journaliste et sa «gorge profonde».

Le nom du ministre des Mines et de la Géologie, Oumar Sarr, apparait dans une sombre affaire de chantage, de tentative d’extorsion de fonds et de soupçons d’enrichissement illicite. D’après nos informations, tout est parti d’une plainte à la DIC déposée par un certain El Hadji Boubacar Cissé contre Mamadou Moustapha Ndiongue, journaliste et directeur du site d’information Actu 221.

Nos sources rapportent que le plaignant a confié aux enquêteurs qu’il est depuis quelques jours la cible de Ndiongue, qui l’appelle et lui demande de lui verser sous 48 heures la somme de 25 millions de francs CFA. Faute de quoi, reprend Cissé, ce dernier menace de divulguer dans la presse et sur les réseaux sociaux des images, vidéos et informations compromettantes qu’il détiendrait à la fois sur lui, le ministre Oumar Sarr et la directrice des Mines, Rosaline Anna Coumba Mbaye dite «madame Carlos».

Cette dernière a imité Boubacar Cissé en saisissant la DIC également d’une plainte contre le patron d’Actu 221. «Madame Carlos», nous dit-on, a confirmé les propos de Cissé et précisé que Ndiongue lui a lancé qu’il détient «des informations sur un ‘deal’ entre le ministre Oumar Sarr, son neveu Boubacar Cissé et elle-même».

Le mis en cause a été convoqué dans les locaux de la DIC et interrogé par les enquêteurs. Il a reconnu être l’auteur des propos rapportés par le plaignant, d’après nos informateurs, et signalé avoir reçu ses informations de l’ex-épouse de Boubacar Cissé, Khadija Diallo.

Des chambres remplies d’argent et de lingots d’or

 
Convoquée et entendue à son tour, cette dernière a admis être la source du journaliste. Elle confie aux policiers que Boubacar Cissé serait un prête-nom de Oumar Sarr. Que certains des immeubles du ministre, dont celui où il réside en ce moment à la Cité Biagui, seraient immatriculés au nom de son ex-mari.

Khadija Diallo a enfoncé le clou, d’après nos sources, en affirmant que le domicile du ministre des Mines et de la Géologie comporte un souterrain où sont construites des pièces remplies d’argent et de lingots d’or. Généreuse en détails, la gorge profonde supposée ajoutera que ce trésor est dissimulé dans des briques recouvertes d’une matière ressemblant à du marbre.

Comment a-t-elle pu être au courant de la «planque» ? Khadija Diallo a déclaré avoir vécu pendant plus de six mois dans la maison avec son mari et profité de ce laps de temps pour filmer l’argent et les lingots d’or.

L’ex de Boubacar Cissé ajoutera que lorsque son mari a appris qu’elle avait stocké les images du «trésor» sur son téléphone, il a cassé l’appareil, détruisant ainsi toutes les supposées preuves de ses allégations.

Mamadou Moustapha Ndiongue et Khadija Diallo ont été placés en garde à vue. Ils devront être déférés au parquet pour chantage, tentative d’extorsion de fonds et diffusion de fausses nouvelles.

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *