Boulimie foncière à Diamniadio: Diop Sy encore cité !

Views: 20
Votre PUB ici

Demba Diop alias Diop Sy, député à l’Assemblée Nationale, par ailleurs, Président Directeur Général de l’Entreprise UDE, s’englue encore dans un pétrin…foncier.Du moins, si l’on en croit les membres du Collectif: »And Sàm Moomélu Commune bou Diamniadio ».

En conférence de presse, ce week-end, ils accusent le Maire de la de Tivaouane d’avoir  fait main basse sur des dizaines d’hectares de terres au niveau de leur localité.Modou Guèye et Cie qui demandent la rétrocession pure et simple de leurs biens fonciers, sollicitent une audience avec le Président de la République Macky Sall pour, disent-ils, mettre fin à ces multiples scandales devenus une véritable bombe sociale à désamorcer.

Les populations de la Commune de Diamniadio ont envahi la grande place publique de la dite localité, ce week-end, pour crier leur désarroi.

Des jeunes, femmes, adultes, chefs religieux et coutumiers ont arboré des brassards rouges pour dire stop à la prédation foncière orchestrée par des entreprises (nationales et étrangères) au niveau de la dite Commune.
Sur des pancartes, on peut lire visiblement des slogans, du genre: « Sunu Souff, Sunu bakane »; « Diamniadio dit stop aux prédateurs fonciers ! » « Chinois déloul Chine »; « Diop Sy sathie la »; « APROSI, ne touche à mon bassin de rétention », etc.
Ouvrant le bal de la contestation, Aliou Dème, Président de ce Collectif, souligne: » « And Sàm Moomélu Commune bou Diamniadio » est né des suites d’un long processus d’informations et de sensibilisation de l’ensemble des quartiers de la Commune.
Ses objectifs visent à faire de Diamniadio une cité où l’essentiel des problèmes sociaux des populations seront pris en charge de façon optimale.

Ils déclarent: »Ainsi, l’on constate, à ce jour, le bradage foncier issu de l’immatriculation au nom de l’Etat des terres de la Commune sans prendre en compte ses préoccupations spatiales pour édifier ses projets et programmes et assurer un plein épanouissement de ses concitoyens dans un cadre de vie bien aménagé.

Des baux de toutes sortes sont donnés à des promoteurs immobiliers privés qui n’ont qu’un seul programme : poser un hypothèque auprès d’une banque ou établissement financier pour prélever des fonds et disparaître.
Nous pouvons citer parmi ceux-ci, Demba Diop dit Diop Sy et son entreprise UDE qui ont causé beaucoup de préjudices à des centaines de familles. On peut aussi énumérer les héritiers de Amadou Lamine Fall; Ibrahima Badiane; SOMISCI; GIE Minam; Sinistrés de Dalifort-Foirail; MEC du Rail; GIE Baobab ; Coopérative du Saloum ; les Acquéreurs de Thiané Diop ; CACEX; Keur Khadim ; Mandiaye et Fils et ,j’en passe. »

« Toutes ces personnes sont en train de brader les terres de Diamniadio au détriment d’honnêtes citoyens qui sont nés et grandis dans ce terroir sans y pouvoir disposer d’un toit. Que dire aussi de la SNHLM qui dispose de 150 ha de terres et exerce dans l’illégalité ? Il est grand temps d’arrêter ces pratiques mafieuses », dit avec verve M. Dème.

Lui succédant au micro, Pape Moussa Bâ, dira: » Nous sommes plus que déterminés à combattre ce fléau qui nous  ôte notre dignité. Il est orchestré par des personnes mues par de très mauvaises intentions. On ne peut pas admettre que le seul Pôle de Diamniadio nous prend 1644 ha sans compter ses autres extensions et que des tierces personnes continuent de bénéficier des baux au nez et à la barbe des populations autochtones. Pour remédier cela, nous voulons être reçus le plus rapidement possible par le Président de la pour une issue heureuse à cette problématique, c’est-à-dire, la rétrocession entière de notre foncier, l’annulation de tous les baux. » Et M.Bâ d’étaler cettaines doléances de ses camarades d’infortune : »Venus apporter un soutien moral aux victimes de cette boulimie foncière, le Lamane et le Jaraaf de Rufisque invitent le gouvernement à agir avec diligence pour préserver la dignité de ces piliers de famille.

« On ne doit pas pousser ces populations à bout. Nous, les autorités coutumières, sommes pas contre le Président et son régime mais, nous n’accepterons pas qu’ils assistent passifs face à cet esclavagisme  qui ne dit pas son nom. Nous sommes de la Collectivité léboue du Cap-Vert et  entendons  toujours être côtés des populations pour veiller à leur bien-être. Nous y comptons des membres de nos familles. Sur ce, nous invitons le Président de la République son Excellence Monsieur Macky Sall qui porte, incontestablement, Diamniadio dans son cœur, à les recevoir pour discuter très sérieusement de cette affaire car, trop, c’est trop », suggère El Hadji Ndiouga Guèye.

REWMI

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *