Amnistie. Le dernier doigt d’honneur aux victimes de la tyrannie

Views: 47
Votre PUB ici

Si on reparcourt les déclarations de Ousmane Sonko au sujet de Macky Sall, on se rend compte qu’aucun de ses qualificatifs, aucune de ses mises en garde n’étaient exagérés. Ousmane Sonko avait tout vu venir :

** Les pratiques dictatoriales et le je-m’en-foutisme présidentiel

** Les tueries qui allaient se multiplier, ainsi que les rafles et les tortures

** Les parodies judiciaires pour l’écarter de la présidentielle

** Les simulacres de dialogue sur fond de complots

** La complicité de l’administration électorale, DGE, CENA, CDC, Ministère de l’Intérieur

** Le coup d’état institutionnel

** Les actes de sabotage des élections

Et enfin, cette journée du 6 Mars 2024 vient de confirmer l’une des prédictions de Ousmane Sonko dans laquelle il prévenait les sénégalais qui prônent le changement que Macky Sall va leur faire souffrir davantage comme jamais ils n’auraient pu l’imaginer, ensuite il fera voter par ses larbins de l’Assemblée Nationale une amnistie générale sous le prétexte d’apaisement et d’élections inclusives.

Ousmane Sonko démontre une fois encore son avance sur tout le monde. Lorsqu’il nous disait que « le Bon Dieu n’a pas créé plus cruel que Macky Sall sur terre », pouvons-nous en douter encore lorsque l’on constate qu’après tout le sang et les larmes versés ces 3 dernières années, après que des criminels aient été mandatés pour faire subir à des citoyens innocents les mêmes atrocités que les hutus ont fait subir aux tutsis, Macky Sall n’a pas sourcillé un instant pour proposer et donner l’ordre à ses députés larbins de voter une amnistie scélérate dont les conséquences sont :

1° D’accorder une protection totale aux assassins ayant exterminé, souvent en prenant le soin de bien viser à la tête ou à la poitrine, 85 jeunes innocents désarmés, de 20 à 25 ans en moyenne, qui ont pour seul tort de ne pas être d’accord avec lui, ou d’être soupçonnés d’accord avec Ousmane Sonko.

2° De maintenir ces meurtriers au service de nos FDS qu’ils ont infiltrés, au service du parti APR à la permanence duquel on les voyait prendre le départ. Et donc de les permettre de récidiver tranquillement à chaque occasion.

3° D’accorder une protection totale aux psychopathes, en tenue ou en civil, qui ont pris tant de plaisir à torturer, à mutiler, à briser les os, à éborgner, à électrocuter jusqu’aux testicules, à trainer par terre, à lapider d’honnêtes citoyens, des femmes, des enfants, des vieillards, des handicapés, des malades, dont le seul tort est de vouloir le changement, ou d’être présumé soutenneur de Ousmane Sonko

4° D’accorder une protection totale à ces fonctionnaires et magistrats qui fabriquaient sans état d’âme de faux dossiers, de faux chefs d’accusation, contre d’honnêtes citoyens pour briser leurs vies et celles de leurs familles, pour les jeter en prison jusqu’à 3 ans sans jugement, pour les faire paqueter dans des prisons déshumanisées à dessein

5° D’accorder une protection totale à ces criminels, ces vils politiciens, ces fils à papa, qui recrutaient les milices, les nervis, les tueurs, les tortionnaires

6° D’accorder une protection totale aux commanditaires, aux bailleurs, aux facilitateurs, aux nettoyeurs, aux protecteurs, de tous ces meurtres, ces exactions, ces tortures

7° D’accorder une protection totale à ceux qui fournissaient des armes de guerre, des munitions, des véhicules pick-up et autres, des matraques, des machettes à ces « hutus » pour qu’ils traitent notre jeunesse contestataire comme des tutsis.

8° D’accorder une protection totale à ces criminels qui composaient les complots, qui diffamaient, qui se livraient à des dénonciations calomnieuses, via des comptes tels que ANITA, BATTU DEGG, et autres pour que d’honnêtes citoyens souteneurs de Ousmane Sonko soient raflés ou torturés

9° D’accorder une protection totale à ces politiciens, journalistes, animateurs qui incitaient à la haine et au meurtres, tels que les députés Cheikh Seck et Demba Diop —- Moustapha Diakhaté —- les journalistes Yerim Seck, Madiambal Diagne, Ben Makhtar —– les animateurs Khadim Samb, Père Ngol Ngol —- les membres de l’APR / BBY Ahmed Suzanne Camara, Me El Hadj Diouf, Gaston Mbengue, Talla Sylla 2, Ahmed Khalifa Niasse, Abdoulaye Mamadou Guissé, Pape Malick Ndour, et bien d’autres

10° D’empêcher aux victimes de cette tyrannie et ces barbaries, aux victimes de ces complots judiciaires, aux victimes des actes de vandalisme, aux familles des défunts, de réclamer ou d’obtenir justice. De leur imposer contre leur volonté, de pardonner à des tueurs, des tortionnaires, des comploteurs, des psychopathes qui ont agi sans état d’âme, au grand jour, qui ont été protégés par des coudes 3 années durant, et qui vont continuer à leur rire au nez des années encore grâce à l’amnistie.

Ce qui est encore plus ignoble, et à la limite du sadisme, c’est de dire :

(*) aux 85 jeunes innocents lâchement abattus qu’on a accusés de forces occultes et armés (dixit Aissata Tall Sall – Ministres – Procureurs), et à leurs familles

(*) aux 1500 innocents qui ont été blessés ou mutilés et à leurs familles

(*) aux 3000 otages politiques (cumul depuis Février 2021) que l’on a fait rafler, fait torturer, fait faussement accuser de terroristes et autres, et à leurs familles

Que c’est dans le but de leur pardonner (sic) que l’initiative de cette amnistie scélérate a été prise.

Lorsque tous ceux-là vous répondent qu’ils n’en veulent pas de votre amnistie, vous rétorquez que leurs avis ne vous intéressent pas et que vous assumez votre décision unilatérale.  

Bien sûr aucun d’eux n’est dupe. Les seules choses dont tous les sénégalais sont conscients, c’est : pourquoi et pour qui cette amnistie a été imposée à quelques jours des élections —- qui avait le pouvoir d’ordonner de tirer à balles réelles sur les populations désarmées —- qui avait le pouvoir de fournir des armes de guerre à des milices et de les faire opérer librement aux côtés des FDS —- qui a le pouvoir d’interdire depuis 3 ans toute forme d’enquête ou de sanction contre les criminels vus par tous et leurs commanditaires.

Casser tout sur son passage, choisir volontairement la petite porte, descendre bien plus bas qu’on peut l’imaginer, s’en moquer de la république, s’en moquer de la crédibilité des institutions, s’en moquer de la vie humaine, voilà ce que certains courtisans appellent du « génie politique », et le courtisé de faire semblant d’y croire.

Ils ont bien raison d’invoquer l’exemple du mot d’ordre de réconciliation et d’unité nationale intervenu au Rwanda car ils ont éprouvé envers une catégorie de citoyens autant de haine que les hutus en éprouvaient pour les tutsi. Qu’il sache que la suppression de cette loi d’amnistie inique en guise de doigt d’honneur aux milliers de victimes et leurs familles vient de rentrer en tête des demandes sociales du peuple sénégalais meurtri.

MARVEL NDOYE

Comments: 0

Your email address will not be published. Required fields are marked with *