Cheikh Ahmad Tidjani Chérif (rta), en poète à l’inspiration sublime, chante : « Nous avons traversé des éléments indomptables : 1000 océans en fureur. Comment voulez vous que de simples fluctuants aient la capacité de nous lancer des défis ? »

 C’est que le détenteur des privilèges tels la Khatmiyya et la Katmiyya est loin d’être imbu de sa profonde dimension mystique. Il s’agit ici, contrairement à la façon plutôt ridicule pour les néophytes d’interpréter ses dits, d’une prise de conscience de ce qui donne un sens à sa grandeur. Al Maktoum disait : « Tiiterou ak xam sa bopp dou benn ! » (« Une perception de son legs ne doit nullement être assujettie à une logique réfutant toute forme d’humilité !»)

Nous sommes dans la banlieue, à Diamaguene. Des disciples tidianes membres du Dahiratoul Moustarchidina Wal moustarchidaty sont venus commémorer l’élévation du pole de la sainteté au grade de Katmiyya. Suite à une exposition sur les Grands de la Tijanya et une projection de film sur la Tariqa, un exposé du tonitruant Khalifa Mbaye de Tivaouane  a donné tout son sens à l’aspect à la fois spirituel et intellectuel de l’événement. La place a refusé du monde, et l’allocution a su permettre à tout un chacun de saisir le message en question. Il se résume en ceci : quand on a affaire à un pole ayant traversé tant d’éléments indomptables, il demeure indispensable de se donner les moyens d’évoluer dans sa quête spirituelle, avec pour tremplin l’enseignement de son guide, ici Serigne Mouhamadoul Moustapha Sy pour l’auditoire de Khalifa Mbaye. Et Le Responsable Moral de définir la Tarbiya en ces termes : « Le vocable tarbiya coïncide avec la formation en français. Jubiler avant la fin de la formation serait ignorer la nature des choses. »

Oustaz Khalifa Mbaye est revenu sur l’origine de la glorification par son père du geste de Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Maktoum. C’est ce jour ou l’autorisation de célébrer le Gamou ne fut point délivrer, et durant lequel il du faire face à l’autorité agissante pour obtenir gan de cause. Et Mbaye Dondé de chanter :

« Djarama Cheikh Ahmad Tidiane

   Yaw mi térale Khoutbou Zamane

   Ababakar ba takh gnou naane

  Yaako geuneule gnari beuteum »

« Gloire à toi Cheikh Ahmad Tidiane

Serviteur Emérite du Maitre du Temporel et du Spirituel

Cheikhal Khalifa Ababakar Sy (rta)

Au point que tu deviennes la prunelle de ses yeux »

 

Le disciple Tidiane se doit de tenter d’évoluer, et ceci à l’image d’un commerçant qui souhaite voir son activité connaitre une ascension fulgurante. Une fois obtenu son « numéro d’identification », assimilable ici au fait de prendre le wird en prêtant allégeance, il lui faut chercher à passer par autant de cycles existant. C’est l’exemple des Saints qui ont eu à découvrir des trésors enfouis dans le tréfonds des sens mystiques de sourates, de versets ou encore de poèmes. Hizbou Seyfi, Hizboul Bakhr, Wassilatoul Mouna (taissir), entre autres…Le tout avec pour intermédiaire son guide et pour « unique interlocuteur » le très haut. Et Serigne Moustapha Sy de s’insurger, cette fois-ci pour interpréter ce passage du verset du trône : « Wasia Koursiyyou Houssamà Wàati Wal Ard » ainsi : « L’envergure de l’Omniscience  d’Allah surpasse de loin celle du Ciel et de la terre. » Et c’est justement ce qui justifie « Walà Ya Oudouhou Khifzou Houmà », qu’Al Maktoum illustre ainsi : « La complexité et les tracasseries rebutent le geste du ciel parce qu’omnipotent. »

« Le scénario du jugement dernier, s’il nous est conté, peut effrayer plus d’un. Il s’apparente au fait d’avoir ses bienfaits comme seuls bagages et de vouloir à tout prix séjourner dans cet hôtel qu’est le paradis, histoire d’échapper à cette prison qu’est l’enfer », conclut le conférencier de talent. Il poursuit : « Et c’est pourtant ce jour qu’a choisit l’inconnu de la nation sénégalaise, Seydil Hadj Malick Sy (rta), pour voir son geste être salué de façon symbolique. Le pole de la prophétie (psl) le conviera aux cotés de ces cinq compagnons émérites, et l’on pourra aussi lui faire porter ce collier aux perles symbolisant la splendeur, au nom de la sagesse tidiane.    

Maam Cheikh

Évaluer cet élément
(13 Votes)
Lu 3393 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…