Pendant huit ans, Michelle Obama a utilisé sa garde-robe pour communiquer des valeurs, selon le New York Times.Tout a commencé en octobre 2008, selon Vanessa Friedman, journaliste mode au New York Times. Invitée du Tonight Show, Michelle Obama porte une blouse en soie sur une jupe dorée et un cardigan. Cette tenue siglée J.Crew a été spécialement choisie pour contrer le look de la républicaine Sarah Palin, dont la garde-robe pour la campagne présidentielle a été estimée à 150 000 dollars. La nouvelle First Lady déclare un budget dédié de 70 000 dollars.Michelle Obama a compris l'impact de sa tenue, lorsqu'elle a vu le public se précipiter sur le e.shop de J.Crew. Devant le déferlement de commentaires, son vestiaire a été repensé pour servir une stratégie. Le look de la première dame prend alors une importance jamais vue jusque-là.

 Parmi ces créateurs fétiches rapporte le journal américain, on trouve une farandole de noms : Carolina Herrera, Narciso Rodriguez, Michael Kors, Maria Cornejo, Thom Browne, Isabel Toledo, Jason Wu, Prabal Gurung, Donna Karan, Marc Jacobs, Oscar de la Renta, Ralph Lauren, Marchesa, Tom Ford, Vera Wang, Tadashi Shoji, Cushnie et Ochs, Tory Burch, Naeem Khan, Brandon Maxwell, Rodarte, Bibhu Mohapatra, Zac Posen, Barbara Tfank, Alexander Wang, Rag & Bone, Joseph Altuzarra, Tracy Reese, Monique Lhuillier, Thakoon, Christian Siriano, Calvin Klein, Sophie Theallet, Reed Krakoff, Diane von Furstenberg, Derek Lam, Proenza Schouler and Alice & Olivia. Also Talbots. And Target. And Ann Taylor. Sheesh.Auxquels s'ajoutent Gucci, Versace, Givenchy, Alaïa, Junya Watanabe, Christopher Kane, Roksanda, Moschino, Lanvin (those controversial expensive sneakers), Dries Van Noten, Alexander McQueen, Duro Olowu, Lanvin and Kenzo.

 Emeute de couleurs à destinations des réseaux sociaux

Ce premier mandat de Barack Obama a vu la montée en puissance des réseaux sociaux. Toute image est désormais immédiatement commentée. L'apparence prend alors une ampleur déterminante.

 

 

 -

Michelle Obama a réalisé très tôt que tout ce qu'elle faisait avec des ramifications. Le changement était la promesse et il s'est incarné dans son look. L'afro-américaine a promu l'émeute des couleurs et des motifs et la présence des cardigans.Elle aussi adoubé les femmes dans le fait d'aimer les vêtements et de les utiliser pour célébrer leur force et leur féminité. A la manière d'une Jackie Kennedy ou d'une Nancy Reagan, Michelle Obama a compris qu'une garde-robe pouvait aider à créer une identité pour une administration. Mais à la différence de ses consoeurs, elle en profite pour inventer son propre style, en faisant bouger les règles convenues, marquant par là son indépendance d'esprit. Au delà du reste, son look colle à la représentation du pays que son mari voulait diriger. A l'heure, où beaucoup de créateurs se refusent à habiller Melania Trump, du jamais vu aux Etats-Unis, Michelle Obama peut se féliciter de quitter Washington au sommet de sa popularité. Quant à la nouvelle First Lady, l'épouse de Donald Trump est devenue un sujet de controverse majeur pour le monde de la mode aux Etats-Unis. La mum en chef s'est taillée des épaules de futur président. 

 leparisien.fr

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 545 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…