Pour accueillir les quelque 20 000 délégués de la COP qui s'ouvre ce lundi 7 novembre, la ville de Marrakech s'est transformée en un temps record en une cité «éco-responsable». Une mutation qui fait grincer quelques dents au Maroc où certains regrettent que les sommes investies n'aient pas profité à l'éducation ou encore l'emploi.


Vélos en accès libre, éclairage public à l’énergie solaire, mosquées labélisées « vert »... Marrakech en l’espace de quelques mois s’est transformée en chantre de l’économie d’énergie, une ville verte qui s’est équipée entre autres d’une vingtaine de bus municipaux fonctionnant à l’électricité, mis en service pour un marché de près de 600 millions d’euros.

Sources RFI

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 524 fois

Contact

SENPRESSE Site d'information générales
Adresse contact : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Service Commercial : 77 459 42 33
 
 

Site Web

http://linguaspirit-international.com/
http://www.piccmi.com/
http://www.asfiyahi.org/
http://mourchidtv.sn/

 

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…